Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le TCSP (Transport Collectif en Site Propre) que les Martiniquais attendent depuis des années n’en finit plus de faire parler, après avoir été le poison des automobilistes bloqués tous les jours dans des interminables embouteillages causés par son chantier. Ces bus qui décorent les abords de l’autoroute sont à l’arrêt et personne ne sait, ou ne veut savoir, pourquoi. Les décideurs du PPM de l’ex Région, qui avaient fait décorer les routes de panneaux laissant croire que « La Martinique avance », refusent d’assumer leurs responsabilités face à cet échec annoncé et renvoient le machin immobilisé, à la tête de la Collectivité Territoriale de Martinique. C’était encore le cas cette semaine avec Johnny Ajjar, le tout nouveau secrétaire général du PPM, qui sur les ondes de la radio Martinique 1ère  a déclaré « nous n'avons pas les clés de la maison », pour justifier l’arrêt des bus. Sauf qu’une lettre du Président de la CACEM, Athanase Jeanne-Rose, vient secouer les clefs, les mensonges et les omissions volontaires.

 

 

 

 

Communiqué de Daniel Marie-Sainte

Conseiller Exécutif de la CTM - Chargé des infrastructures

 

Afin de mettre un terme aux élucubrations du « novice » secrétaire général du néo-ppm, démissionnaire de la CACEM, qui court de média en média pour accuser la CTM, j’ai décidé de rendre publique une lettre que Président de la CACEM, Athanase JEANNE-ROSE, a adressée au Président du Conseil Exécutif de la CTM, Alfred MARIE-JEANNE, annonçant la mise en route du TCSP au 4 juillet 2016 !

A la lecture de cette, tout un chacun saura qui doit faire rouler le TCSP, à l’arrêt depuis la fin des travaux en février 2016 !

 

Le 7 septembre 2016

Daniel MARIE-SAINTE

Conseiller Exécutif de la CTM - Chargé des infrastructures 

 

Lettre du Président de la CACEM

adressée au Président de la CTM le 2 Mai 2016

 

Monsieur le Président,

La CACEM, en tant qu’autorité organisatrice des transports sur le périmètre de la Martinique, se prépare à exploiter les 2 lignes du TCSP.

Cette préparation s’organise contractuellement avec notre délégatrice selon 2 grandes étapes :

1.   Jusqu’au 15 juin 2016 : La formation des conducteurs du Bus à Haut Niveau de Service, sur certains tronçons des 2 lignes, selon les autorisations de circuler et le plan de formation validé,

2.   Du 4 Juillet au 28 Août : La marche à blanc, qui consiste à valider le bon fonctionnement des équipements, des ouvrages, des systèmes de sécurité et d’alerte, et enfin de préciser les coûts d’exploitation afférent des deux lignes du TCSP, par une exploitation commerciale réelle, mais à vide.

Ce séquencement peut nous permettre d’envisager une mise en exploitation commerciale vers le mois d’octobre 2016 si toutes les conditions sont remplies.

En effet, plusieurs facteurs conditionnent d’ores et déjà le le lancement de la marche à blanc :

-   L’achèvement des travaux et la mise en fonctionnement opérationnel des infrastructures routières, des équipements, et des aménagements de correspondance entre les réseaux du TCSP et MOZAIK. Une convention de mise à disposition de ces équipements devra être signé dans les meilleurs délais. Sur ce point, je sollicite ce jour le Président du SMTCSP afin que des éléments précis de calendrier me soient fournis.

-   La garantie de l’usage exclusif des voies du TCSP    par le BHSN. Cette condition est indispensable dès la marche à blanc afin de fiabiliser les évaluations et tester les dispositifs techniques, notamment aux carrefours. Je rappelle que la gestion des carrefours est paramétrée en faveur de la priorité du BHSN par le biais d’un système qui lui est propre et exclusif des autres véhicules. Je vous demande de bien vouloir me confirmer que les transports interurbains n’emprunteront plus les voies du TCSP avant le démarrage de la marche à blanc.

//

Suite à l’étape de marche à blanc, le modèle économique et technique sera finalisé par notre exploitant et des propositions de paramétrage définitif seront formulées, afin d’intégrer ces deux nouvelles lignes dans le réseau de transport urbain de la Martinique.

Cependant, par le principe de rabattement aux pôles et par nature même de ces 2 lignes qui constitueront l’axe fort de transport collectif de la Martinique, il est admis, depuis les premières réflexions sur le projet, qu’il revêt un intérêt régional majeur, sur la base duquel a été élaboré la gouvernance de projet et son financement, notamment européen.

C’est pourquoi, Monsieur le Président, je souhaite attirer votre attention sur la nécessité d’une contribution de la Martinique au financement de l’exploitation de ces 2 lignes.
Suivant le principe de répartition utilisé lors de l’élaboration du projet, notamment au sein du SMTCSP, je vous propose que la CTM puisse participer à hauteur des deux tiers, et la CACEM à hauteur d’un tiers. Les premières estimations du déficit  d’exploitation ont été établies à hauteur de 6,1 M€ /an. Ces résultats seront précisés après les résultats de la marche à blanc.

En conséquence, je vous remercie Monsieur le Président, de bien vouloir m’apporter des éléments de réponse sur chacun de ces points, et vous prie d’agréer l’expression de mes respectueuses salutations.

Signé :  Le Président  Athanase JEANNE-ROSE

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Les manifestations contre la Loi Travail El Khomri, qu’une majorité de Français rejettent, se multiplient depuis trois mois.

Francis Carole, président du mouvement politique PALIMA et aussi Conseiller exécutif de la CTM, ne reste pas insensible à l'actualité et la récente déclaration de François Fillon, l'ancien Premier

La Collectivité Territoriale de Martinique, mise en place en janvier 2016, a choisi d’ouvrir un concours pour la création de son logo.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Alfred Marie-Jeanne, président de l’autorité des transports, a rencontré une délégation de la Société Transcapital, en début de soirée ce jeudi, pour contribuer

Les deux Députés de la France Insoumise, Jean-Hugues Ratenon et Eric Coquerel sont venus témoigner leur solidarité aux étudiants en grève de Tolbiac à Paris 1.

Prétextant la sécurité des journalistes lors de l’expulsion de zadistes lundi 9 avril, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, a i

« Le Canard Enchaîné » de ce mercredi 10 avril consacre un article au nouveau Palais de Justice de Paris.

L’AUTM (Association des Usagers des Transports de Martinique) invite les automobilistes à se montrer solidaire des usagers des bus Mozaïk qui ne r

Pages

1 2 3 4 5 »