Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité. Depuis la création du nouveau mouvement politique « Péyi-a » le 3 février dernier, à l’initiative de Jean-Philippe Nilor, personne ne veut prendre le risque d’augmenter la colère du Président du Conseil Exécutif, Alfred-Marie-Jeanne. On en rit jaune ou de plaisir, mais anbafèy. Surtout ne pas bouger, ne pas faire de vague, comme si le plus petit mouvement pouvait entrainer un tsunami dans lequel personne ne veut être emporté. La séance plénière ne devrait pas être mouvementé ce jeudi, mais jusqu’à quand ?
Suite à notre article paru il y a quelques heures, Jean-Philippe Nilor vient de réapparaître sur le site de la CTM, parmi les photos des conseillers de l'Assemblée, où il avait disparu. L’histoire pourrait avoir pour titre « Le Fantôme de la CTM » !

Nous sommes allés sur le site de la Collectivité Territoriale de Martinique pour vérifier si les bruits de couloir avaient une part de vérité. Ce jeudi matin 14 février, la photo de Jean-Philippe Nilor ne figure pas dans la liste des Conseillers de l'Assemblée. En ce jour de la Saint-Valentin, l'élu ne risque pas d'être désigné, amoureux du jour par ses collègues qui, courage fuyons, ne condamnent pas cette élimination symbolique de la pulsion de destruction qui rythme trop souvent la vie politique.


 

Sur Facebook, il nous est signalé que la photo de Jean-Philippe Nilor figure sur l'Agenda 2019 de la collectivité. Elle a dont été éliminée récemment !





Suite à notre article paru ce matin, Jean-Philippe Nilor vient de réapparaître aux environs de midi, sur le site de la CTM, parmi les photos des conseillers de l'assemblée, où il avait disparu. On peut supposer que noutre article a du faire le tour des bancs de l'Assemblée plénière de ce jeudi 14 février.



 

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La honte s’est rependue sur la Martinique ce Mardi gras quand au journal du soir de Martinique 1ère, s'est affiché un désolant spectacle offert par Juvénal R

On peut s’étonner du silence du Président de l’Université des Antilles, sur la crise que traverse l’institution depuis la décision de la Cour d’Appel de lever l'interdiction de pénétrer sur le camp

Pages

« 293 294 295 296 297

Articles récents

Aucun contenu

Pages

« < 229 230 231 232 233