Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Les Palestiniens qui avaient pris la mer pour accueillir le « Bateau des femmes » qui courageusement a voulu forcer le blocus de la bande de Gaza, ont pu constater une fois de plus l’inhumanité de l’Etat d’occupation. La marine israélienne a intercepté l’embarcation, comme elle le fait chaque fois que des femmes et des hommes tentent de porter secours à la population de Gaza, victime de la pauvreté, du chômage, de la violence quotidienne d’Israël. Le blocus de la bande de Gaza dure depuis 2006.

Bateau des Femmes pour Gaza arraisonné

Que François Hollande intervienne auprès du gouvernement israélien pour libérer les messagères de la paix.

 

Depuis plusieurs années, la situation dans la bande de Gaza se dégrade de jour en jour. On prédit à présent une catastrophe humanitaire. Et pourtant les Etats qui pourraient convaincre le gouvernement israélien de mettre fin au blocus, illégal, de Gaza restent muets.

Des Flottilles pour la paix et la liberté organisées dans de nombreux pays ont tenté à plusieurs reprises de forcer le blocus de Gaza. Israël a réagi une première fois en faisant plusieurs morts ensuite en détournant les bateaux au mépris du droit maritime puisqu'Israël agissait, parfois, dans les eaux internationales.

Quinze femmes de neuf nationalités, dont une Prix Nobel de la Paix, font voile vers Gaza à bord du Bateau pour Gaza. Nous apprenons ce soir qu'elles avaient été arraisonnées.

La France peut-elle rester indifférente ?

Je demande au chef de l'Etat et ministre français des Affaires étrangères d'intervenir auprès du gouvernement israélien pour que la liberté de circulation soit respectée et que le Bateau des Femmes pour Gaza puisse porter un message d'espoir et de paix aux Palestiniens dont les droits sont quotidiennement bafoués.

 

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

 

Paris, le 5 octobre 2016

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Au moment où tous les intérêts particuliers ou corporatistes s’affichent et envahissent l’espace public, peut-on oublier qu’au nom de l’argent, s’installe en Mart

Lors du sommet G20 à Hambourg (7 et 8 juillet), Emmanuel Macron a estimé que l'un des défis de l'Afrique était « civilisationnel ».

Comme aux heures sombres de l’histoire esclavagiste en Martinique, Louis Boutrin a choisi des vigiles accompagnés de chien, pour terroriser les grévistes du Parc Nature

Pages

« 338 339 340 341 342 »

Articles récents

Aucun contenu

Pages

« < 247 248 249 250 251