Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Les Palestiniens qui avaient pris la mer pour accueillir le « Bateau des femmes » qui courageusement a voulu forcer le blocus de la bande de Gaza, ont pu constater une fois de plus l’inhumanité de l’Etat d’occupation. La marine israélienne a intercepté l’embarcation, comme elle le fait chaque fois que des femmes et des hommes tentent de porter secours à la population de Gaza, victime de la pauvreté, du chômage, de la violence quotidienne d’Israël. Le blocus de la bande de Gaza dure depuis 2006.

Bateau des Femmes pour Gaza arraisonné

Que François Hollande intervienne auprès du gouvernement israélien pour libérer les messagères de la paix.

 

Depuis plusieurs années, la situation dans la bande de Gaza se dégrade de jour en jour. On prédit à présent une catastrophe humanitaire. Et pourtant les Etats qui pourraient convaincre le gouvernement israélien de mettre fin au blocus, illégal, de Gaza restent muets.

Des Flottilles pour la paix et la liberté organisées dans de nombreux pays ont tenté à plusieurs reprises de forcer le blocus de Gaza. Israël a réagi une première fois en faisant plusieurs morts ensuite en détournant les bateaux au mépris du droit maritime puisqu'Israël agissait, parfois, dans les eaux internationales.

Quinze femmes de neuf nationalités, dont une Prix Nobel de la Paix, font voile vers Gaza à bord du Bateau pour Gaza. Nous apprenons ce soir qu'elles avaient été arraisonnées.

La France peut-elle rester indifférente ?

Je demande au chef de l'Etat et ministre français des Affaires étrangères d'intervenir auprès du gouvernement israélien pour que la liberté de circulation soit respectée et que le Bateau des Femmes pour Gaza puisse porter un message d'espoir et de paix aux Palestiniens dont les droits sont quotidiennement bafoués.

 

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

 

Paris, le 5 octobre 2016

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Les autorités des Bahamas répondent que c’est «un montage faux et malveillant des événements », cette photo montrant un certain nombre de migrants parqués dans une cage comme du «bétail».

À environ 18h12 mardi, les gardes-côtes du secteur de San Francisco ont reçu une alerte de la police de San Rafael signalant un navire qui prend l'eau à San Pablo Bay.

Un grand groupe Afro Américain de New York a annoncé qu’il sera l'hôte du prochain sommet de la  Commission des réparations de la Communauté des Caraïbes  (CARICOM), au début de cette année.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Au sein du PPM et parmi les sympathisants, le délire autoritaire de Ser

Les organisations syndycales CDMT CGTM CSTM FO FSU UGTM UNSA USAM, réagissent aux violences policières qui se sont produites devant le

Après les violences policières exercées sur un jeune manifestant, Kéziah Nuissier,  frappé violement par plusieurs gendarmes,

Maître Raphaël Constant, ne cache pas qu'il est un avocat militant. Il le précise. Dans les salles d'audience ou en dehors, il est connu pour sa liberté de parole.

Pages

1 2 3 4 5 »