Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

L'article sur la déclaration du ministre des Affaires étrangères israélien, Avigdor Liberman, appelant à décapiter les Arabes israélien traites, et qui fait la Une du journal Haaretz, venait d'être publié. A peine twetté, en moins de 2 minutes, l'article n'est plus accessible. Il est lisible en anglais ici : Lieberman: Disloyal Israeli Arabs should have their heads chopped off - Israel election 2015 - Israel News | Haaretz

Nous avons écrit :

Le ministre des Affaires étrangères israélien Avigdor Liberman, appelle à décapiter les Arabes qui trahissent Israël. Le président du parti Yisrael Beitenu« Israël, notre maison », a déclaré dans un discours : « Celui qui est de notre côté devrait tout avoir. Celui qui est contre nous, il n’y a rien d’autre à faire. Nous devons soulever une hache et supprimer sa tête, sinon nous ne pourrons pas survivre ici. »

A la Une du journal israélien Haaretz, situé au centre gauche, les propos du ministre des Affaires étrangères israélien ne soulèvent pas un tollé d’indignation en France où l’antisémitisme est régulièrement évoqué dès qu’on critique la politique d’occupation d’Israël.

Il ne s’agit plus que d’occupation, mais bien d’un appel au meurtre de tout Arabe qui ne ferait pas allégeance à la politique menée par le gouvernement. Un appel qui devrait faire réagir les démocrates du monde entier, au moment où les décapitations de l’Etat islamique révulsent et inquiètent.

Les élections législatives qui approchent et qui ont motivé le déplacement controversé du Premier ministre Benyamin Netanyahou, aux Etats-Unis, où il a prononcé un discours au Congrès, justifient tous les outrages, même si le racisme anti-Arabe et Anti-Noirs est connu dans ce pays.

Avigdor Liberman, qui a été directeur de cabinet de Nétanyahou est un habitué des déclarations haineuses vis-à-vis des Arabes. En 2003, il avait suggéré pour les prisonniers palestiniens remis en liberté, qu’ils soient « transportés en autocar vers la mer Morte, pour y être noyés.»

Celui pour qui il faut « transférer » les Palestiniens, a laissé pantois un journaliste du « Monde Diplomatique  qui l’interrogeait en mai 2009. Extrait :

« Imaginons que vous vous trouviez en Allemagne du temps du nazisme. A qui irait votre loyauté ? — A l’Etat », rétorque-t-il sans ciller. Cette réponse, formulée en plein Parlement, à Jérusalem, laisse pantois. D’autant que notre interlocuteur nous a raconté comment son père quitta le Reich dès l’arrivée d’Adolf Hitler au pouvoir. Comprenne qui pourra... »

A peine deux minutes et en cliquant sur l'article, ce message qui prouve qu'un robot s'est chargé de bloquer l'article : 

 

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Les Vénézuéliens étaient appelés ce dimanche 16 juillet à voter, lors d’une consultation populaire organisée par l’opposition sans l'aval des autorités, dans le but de rejeter la future Assemblée c

La secrétaire d'Etat adjointe pour l'Amérique latine, Roberta Jacobson,  se rendra dans la capitale cubaine où débuteront à partir du 21 janvier, des entretiens en vue de la normalisation des relat

Le président bolivien, Evo Morales, a été élu largement dimanche 12 octobre à la tête du pays.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Pour son 75ème anniversaire, l’Union des Femmes de Martinique a invité Angela Davis. Une initiative qui a eu un immense succès.

Pour le mouvement politique Péyi-a, « désormais l'égalité, ce n'est plus d'élever les retrait

Pourquoi ces associations d’entreprises demandent seulement aux activistes d’être raisonnables ?

Les responsables de l'empoisonnement au chlordécone des populations de Martinique ne peuvent plus vendre tranquillement.

Pour le CNCP (Comité National des Comités Populaires), le Président démissionnaire du Chili, Évo Morales a été chassé du pouvoir, victime de la stratégie des classes dominantes prédatrices.

Pages

1 2 3 4 5 »