Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

L’incendie qui s’est déclaré dans un local technique du CHU de Guadeloupe hier en milieu d’après d’après-midi, a privé l’hôpital de nombreux espaces de soins. Une évacuation massive de patients a été immédiatement organisée. Ils ont été transportés dans les différents établissements de soins du pays. Aujourd’hui il faut trouver des solutions pour la sécurité des patients en situation d’urgence, d’autant que ce malheureux événement prive la Guadeloupe de bloc chirurgical, de services de réanimation et de soins intensifs. Le CHU de Martinique se prépare à accueillir de nombreux patients qui arriveront de Point-à-Pitre aujourd’hui, par avion militaire.

Le Préfet de Guadeloupe a annoncé ce matin sur Twitter que des patients étaient déjà transférés en Martinique. Le CHU dont l'état « hôpital en tension » a été déclaré, est en attente de l'afflux d'autres malades qui arriveront en Martinique par avion militaire dès le milieu de la journée. 



L'avion (un CASA) qui transportera les patients de Guadeloupe, ici en préparation à Fort-de-France.

La tâche ne sera pas facile,  les difficultés quotidiennes de nos hôpitaux sont connues, mais comme dans les autres situations de crise, les personnels administratifs et surtout médicaux y feront face. La solidarité dans nos îles de la Caraïbe s'appliquera encore.

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

L’OMS s’était jusqu’à présent montré moins alarmiste que la ministre française de la Santé, Marisol Touraine.

Alors que l’épidémie d’Ebola se propage en Afrique de l’ouest, l’inquiétude commence à gagner le reste du monde.

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

Tous les hommes sont-ils égaux ?  Widad Amra introduit par cette question son cri pour la Palestine.

Alfred Marie-Jeanne, leader du MIM, ne prononçait plus le mot Indépendance depuis bien longtemps. Un comble pour un Indépendantiste.

La Martinique entière devra se mobiliser avec les professionnels de la Santé pour qu'enfin le gouvernement prenne ses responsabilités.

Plus personne ne l’ignore, les malades ne peuvent plus bénéficier de soins dans des conditions décentes, garantissant leur guérison dans les hôpitaux de Martinique.

Vice-Président de la Collectivité Territoriale de Martinique, Daniel Marie-Sainte a publié sur sa page Facebook, un courrier envoyé par la Chambre de l’Instruction aux

Pages

« < 1 2 3 4 5 »