Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Bridgetown, Barbade 19 février 2014.

La contribution de la diaspora des Caraïbes à l'industrie touristique régionale,   sera parmi les questions abordées lors de la Semaine des Caraïbes prévue à New York en Juin prochain. L'événement (du 1er au 8 juin) est organisée par l'Organisation du Tourisme des Caraïbes (CTO) basée à Barbade et réunira divers intervenants pour discuter de l'état de cette industrie qui, pour certains pays des Caraïbes, est le secteur le plus important de leur économie .

Le CTO a déclaré que la " discussion franche et ouverte " sur l'impact de la diaspora des Caraïbes sur le secteur,  se penchera également sur la façon dont elle aide à commercialiser la région.

« Une rencontre importante qui offrira aux pays membres de la CTO et aux partenaires du secteur privé,  des possibilités inégalées de s’associer et de présenter toutes les caractéristiques intéressantes et attrayantes de la Caraïbe,  dans un événement festif ", a déclaré le CTO dans un communiqué.

La «Semaine des Caraïbes à New York est une série de réunions d'affaires et d’événements grand public,  pour mettre en valeur la chaleur,  l'esprit et le dynamisme de la Caraïbe . En plus du contact direct avec les consommateurs, elle offre également une vaste couverture médiatique pour les membres de la CTO et à ses partenaires », ajoute le communiqué .

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Initialement prévue au 1er juillet 2014, l’entrée en vigueur des nouveaux crédits d’impôt pour investissement outre-mer, instaurés par la loi de finances pour 2014, est reportée en raiso

Le Ti-Punch fait partie du patrimoine national martiniquais, une évidence que n’a pas démenti l’important public venu à l’Habitation Clément vendredi soir pour assister

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

Les responsables de l'empoisonnement au chlordécone des populations de Martinique ne peuvent plus vendre tranquillement.

Pour le CNCP (Comité National des Comités Populaires), le Président démissionnaire du Chili, Évo Morales a été chassé du pouvoir, victime de la stratégie des classes dominantes prédatrices.

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

Pages

« < 1 2 3 4 5 »