Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Confortés par leur proximité avec le PPM au pouvoir à la Région, les protagonistes des détournements de plus de dix millions de fonds européens du CEREGMIA, laboratoire de recherche de l’université Antilles Guyane devenue Université des Antilles, avaient fini par croire que la justice allait mettre leur dossier dans un tiroir de l’oubli. Leur avocat Philippe Edmond-Mariette qui vient de les abandonner en rase campagne, avait même osé déclarer : « il n’y a pas d’affaires CEREGMIA ! » Il y a bien une affaire CEREGMIA et les gardes à vues qui ont commencé ce mardi matin avec celle de Fred Célimène vont briser bien des arrogances affichées.

On ose espérer que les mails injurieux, les photomontages insultants, adressés à Corinne Mencé-Caster la Présidente de l’Université des Antilles (Ancienne UAG), cesseront avec l’avancée significative du dossier judiciaire. Pour avoir oser, contrairement à ces prédécesseurs, porter plainte après les révélations de la Cour des Comptes qui a constaté l’ampleur des subventions européennes disparues, cette femme a été harcelée, insultée et menacée.

Fred Célimène, le directeur du CEREGMIA, premier arrivé au SRPJ (Service Régional de Police Judiciaire) pour être auditionné par les inspecteurs de police judicaire, a du comprendre ce matin que ni les frères la gratouille, ni ses soldats ne pourront freiner le travail de la juge d’instruction qui a mis le temps nécessaire, pour étudier ce dossier et permettre à la justice de jouer son rôle. 

Il est interessant de relire aujourd'hui notre article concernant certains soutiens de Fred Célimène : CEREGMIA le mail embarrassant : Victorin Lurel et Serge Letchimy au service de Fred Célimène ? | Free Pawol

Il a été suivi quelques minutes plus tard par son avocate Maître Dinah Rioual, qui a repris ce brulant dossier que Maître Edmond Mariette a abandonné, au nom de son éthique professionnelle a t-il juré samedi 9 janvier sur le plateau du journal télévisé de Martinique 1ère. Les rédacteurs en chef adjoint de la chaine publique lui ont offert 9 minutes d’antenne pour descendre en direct le travail des journalistes qui ont enquêté sur ce scandale et pour faire ses adieux publics à ses clients.

Son ex-client, Fred Célimène a du se sentir abandonné quand au bout de deux heures d’audition, les enquêteurs ont décidés de partir avec lui pour le conduire à son domicile pour une perquisition. Après cette fouille de son domicile, le Directeur du CEREGMIA sera à nouveau sous le feu des questions des inspecteurs et le temps pourra être long.

Kinvi Logossah, l’adjoint de Fred Célimène, sera à son tour réentendu dans les locaux du SRPJ la semaine prochaine. Les enquêteurs avaient besoin de préciser des éléments du dossier, peut-être pour mieux cuisiner celui qui a accompagné son directeur dans l’aventure obscure du CEREMIA.

Deuxième à tirer la porte du SRPJ, Pascal Saffache qui a été président de l’UAG mais qui n’a pas saisi la justice pour faire la lumière sur la disparition de l’argent public. Il était accompagné de son avocat, le Bâtonnier Raymond Hauteville. Juste le temps de se présenter à l'accueil du commissariat et l'inspecteur chargé de l'entendre est venu le chercher. Après une poignée de main, ils sont parti vers l'étage où se décousent les fils tordus de la sulfureuse histoire du CEREGMIA.

On saura dans les heures qui suivent ce qu’aura décidé la juge d’instruction. Les protagonistes de cette affaire ne sont pas convoqués pour faire plaisir aux Martiniquais qui s’impatientaient après l’ouverture de l’information judicaire pour détournements de fonds européens en bande organisée, prononcée depuis avril 2014. La juge d’instruction a les éléments nécessaires pour des mises en examen et certaines gardes à vue pourront durer 48 heures avant qu’elle ne se prononce sur la suite. Il pourrait bien y avoir dans cette affaire qui concerne plus de 10 millions de fonds européens détournés, des demandes de placement sous mandat de dépôt.

 

Lisa David

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Articles liés

La décision de la Commission de jugement du Conseil de discipline de Toulouse, concernant l'affaire du CEREGMIA a été rendue le 11 juin et l'information concernant Fred

Mais qu’est ce qu’elle a fait au Bon Dieu pour mériter ça Madame Corinne Mencé-Caster, la présidente de l'Université des Antilles ?

La Présidente de l’Université Antilles-Guyane, Corinne Mencé-Caster vient d’adresser un courrier (daté du 26 mai) à Fred Célimène, directeur du CEREGMIA, lui annonçant qu’il est "suspen

Le dossier du CEREGMIA ne finit plus d’occuper l’actualité.

Au moment où l’épidémie de chikungunya frappe toute la Caraïbe, beaucoup de justiciables martiniquais s’interrogent sur l’état de santé de la justice sous nos cocotiers.  Les symptômes du chik, mal

Des étudiants de Guadeloupe pourront rencontrer François Hollande, lors de son passage en Guadeloupe le 10 mai.

Si la Martinique n'a pas encore réussi à attirer les touristes Allemands, ce n'est pas parce que le pays est inconnu là-bas.

Depuis 3 jours des femmes et des hommes soucieux de l’avenir de la jeunesse martiniquaise, viennent  brandir leurs affiches ou bande

Dans la même rubrique...

Avec leurs tambours, ti-bwa, chants des militants du MIM, sympathisants ou autres citoyens solidaires étaient venus devant le Palais de justice témoigner de leur solida

Mais qu’ont-ils fait de grave ces deux jeunes Martiniquais, Yann De Lépine et sa sœur Roselyne, pour mériter un tel acharnement de la justice pour les obliger à fermer

Le Procureur de la République, Eric Corbaux, demande le renvoi devant le tribunal correctionnel du Député Alfred Marie-Jeanne, ancien président du Conseil Régional, pou

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Au sein du PPM et parmi les sympathisants, le délire autoritaire de Ser

Les organisations syndycales CDMT CGTM CSTM FO FSU UGTM UNSA USAM, réagissent aux violences policières qui se sont produites devant le

Après les violences policières exercées sur un jeune manifestant, Kéziah Nuissier,  frappé violement par plusieurs gendarmes,

Maître Raphaël Constant, ne cache pas qu'il est un avocat militant. Il le précise. Dans les salles d'audience ou en dehors, il est connu pour sa liberté de parole.

Pages

1 2 3 4 5 »