Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Un institut de recherche, « Harvard Medical School », veut développer l'éducation et la prestation des soins dans les Caraïbes. La Division de l'informatique clinique au Centre médical Beth Israel Deaconess (BIDMC) a signé un accord-cadre avec l'Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS) basée à Washington pour collaborer et soutenir la promotion de la santé en ligne en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Beth Israel Deaconess Medical (BIDMC) a déclaré que ses efforts seront dirigés par le directeur de l'informatique de la santé mondiale Dr Yuri Quintana. BIDMC a noté que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a défini ainsi la santé en ligne : « rapport coût-efficacité et utilisation sécurisée des technologies de l'information et de la communication à l'appui de la santé, y compris le traitement des patients, la recherche, l'éducation du personnel de santé, le suivi des maladies et la surveillance de la santé publique ».

«Cette collaboration va nous permettre de puiser dans la vaste expertise de l'informatique de la division et des cliniciens de BIDMC, ainsi que dans toute la communauté de Harvard, » a déclaré le Dr Yuri Quintana.

« En tant qu'ingénieur de conception de systèmes, je vais examiner les institutions, les fournisseurs et les patients nécessitant des soins et l'information qui circule entre eux dans le but de déterminer comment la technologie peut faciliter la communication, l'éducation et la coordination des soins », a t-il ajouté.

Le Dr Quintana a ajouté qu'il travaillera avec son homologue technique, David Novillo, coordonnateur du programme de cybersanté de l'OPS, sur les stratégies de formation e-santé et le développement de priorités de recherche et publications pour l'Amérique latine et les Caraïbes.

« Nous allons étudier comment les différents scénarios dans différents pays sont adaptées aux besoins locaux », a déclaré Quintana. « Nous allons ensuite examiner comment communiquer efficacement les meilleures pratiques qui peuvent contribuer à améliorer les résultats tout en réduisant les coûts. »

Le Dr Quintana a précisé que lui et Novillo vont commencer par examiner la santé infantile et maternelle. « L'un des objectifs du millénaire des Nations Unies est de réduire la mortalité infantile. Des progrès ont été réalisés mais, dans certains pays, il y a encore des taux de mortalité infantile très élevés, jusqu’à 30 à 40 % dans les zones où il y a moins de services. »

« Ce problème se prête à la télémédecine et à la cybersanté parce que la technologie peut se connecter aux experts où elle est nécessaires et quand ils en ont besoin», a ajouté Dr Quintana, ajoutant qu'il va également collaborer avec des cliniciens de BIDMC que sont le Dr Charles Safran, chef de la Division de l'informatique clinique, le Dr James Gray, néonatologiste, et le Dr Hope Ricciotti, président du Département de l'obstétrique et de gynécologie.

Selon BIDMC, les  docteurs Safran et Gray ont développé l'une des premières applications de télémédecine dans le monde pour les soins néonatals, appelée « Baby CareLink »,  en 1996.

« Depuis plus de 45 ans, les objectifs de la Division de l'informatique de BIDMC ont été d'améliorer la qualité et réduire le coût des soins médicaux, d'améliorer la qualité de l'enseignement médical, la relation entre le médecin et le patient, et d'explorer des approches novatrices en matière de recherche par l'informatique », a déclaré le Dr Charles Safran, ajoutant que l'équipe a hâte de partager son expertise avec les collègues de la région et d'explorer des collaborations à long terme.

Pour conclure, BIDMC a déclaré ce partenariat apportera un soutien technique accru aux gouvernements de la région dans le domaine de la cybersanté et dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de cybersanté de l'OPS, du Plan d'action (2012-2017) et du Plan stratégique de l'OPS 2014 à 2019.

Dominique Bretodeau

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

L'Organisation panaméricaine de la Santé et l'Organisation mondiale de la Santé (OPS / OMS) demandent aux Gouvernements de la Caraïb

Le Centre de Contrôle et de Prévention (CDC) américain a averti que l'épidémie de chikungunya dans les pays des Caraïbes et d'Amérique centrale et du Sud continue de se

L'Organisation Panaméricaine de la Santé ( (OPS ) a déclaré qu'il n'y a pas eu de transmission endémique de la rougeole dans les Amériques, y compris les Caraïbes, depuis 2002 .

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le Parc Naturel Régional n'évoque pas la zénitude, loin de là. Depuis l'arrivée à sa tête du conseiller exécutif Louis Boutrin, le climat reste perturbé.

Un nouveau Directeur Général arrive bientôt au Centre Hospitalier Universitaire de Martinique. Benjamin Garel est attendu début août. L’information est donnée par le si

Le lancement commercial du TCSP  sans cesse annoncé est annoncé par la Collectivité Territoriale de Martinique.  En attendant de pouvoir s’y embarquer, citons Sénèque : « C’est quand on n’a plus d’

Christian Ursulet, ancien Directeur Général de l'Agence Régionale de Santé en Martinique, est actuellement à la retraite.

Un collectif de plusieurs associations s'est mobilisé le samedi 9 juin pour attirer l'attention des autorités sur le désastre sanitaire qui touche la Martinique avec l’

Pages

1 2 3 4 5 »