Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le Président d'Haïti, Michel Martelly a annoncé la création d'une commission pour régler la crise politique du pays qui s'aggrave, alors que les manifestants de l'opposition ont prévu de poursuivre leurs protestations de rues ce samedi, pour le forcer à sortir de son bureau. Dans une brève allocution sur la chaîne nationale diffusée vendredi soir, Michel Martelly, qui est en pourparlers avec divers intervenants pour faire face à la crise, a reconnu que le pays est confrontée à de nombreux défis.

Des milliers d’Haïtiens ont  manifesté vendredi à Port-au-Prince pour exiger la démission du président Michel Martelly et du Premier ministre Laurent Lamothe et réclamer la tenue d’élections libres. Le mandat du parlement actuel prendra fin le 12 janvier 2015, mais le gouvernement de Michel Martelly a reporté les élections législatives et municipales qui étaient initialement prévues le 26 octobre, sans fixer de nouvelle date, provoquant la crise politique actuelle.

                                        

Les partis d'opposition craignent que le vide parlementaire ne conduise le Président Martelly à diriger le pays par décrets. Les importantes manifestations de ce vendredi ont poussé le Président à faire une déclaration, mais dans la rue c'est son départ et celui de son gouvernement que la foule réclame. Des barricades faites de pierres et de pneus enflammés ont été érigées dans les rues, notamment au nord de la capitale, Port-au-Prince. Les manifestants ont marché en direction du Palais national aux cris de : « A bas Martelly, à bas Lamothe chef de la corruption. Ils doivent partir ! »

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, qui se trouvait jeudi à la Barbade pour participer au Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté caribéenne (CARICOM), s'est félicité d

Alfred Marie-Jeanne n'a pas l'habitude de mâcher ses mots et ce n'est surtout pas à la veille des élec

Le Président du Conseil Régional, Serge Letchimy, a pris la décision de ne plus convoquer la Commission Permanente et décidera seul, sans le regard de l’opposition, d’a

Pages

« 2 3 4 5 6 »

Articles récents

Au cours de la séance plénière de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) du 26 novembre dernier, Yan Monplaisir a vivement critiqué les jeunes qui bloquent ré

Ce courrier signé d'Yves Hayot le 11 février 1992 à l'atention de Louis Mermaz, ministre socialiste de l'agriculture de l'époque, n'a plus de secret pour personne.

Pour son 75ème anniversaire, l’Union des Femmes de Martinique a invité Angela Davis. Une initiative qui a eu un immense succès.

Pour le mouvement politique Péyi-a, « désormais l'égalité, ce n'est plus d'élever les retrait

Pourquoi ces associations d’entreprises demandent seulement aux activistes d’être raisonnables ?

Pages

« < 2 3 4 5 6 »