Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Mercredi les images de gendarmes aspergeant de gaz lacrymogène des élus venus tenter de discuter sur la route du Centre Spatial de Kourou, ont fait le buzz sur les réseaux sociaux. Les manifestants tentaient de se rendre vers le centre spacial, les gendarmes leurs ordonnaient de reculer, et les élus qui voulaient empêcher des affrontement ont cru que les représentants des forces de l'ordre allaient les respecter. Ce jeudi c’est toute la Guyane qui commence à se lever pour exiger plus de sécurité et faire aboutir une liste de revendications présentées par les organisations syndicales. L’avion d’Air France arrivant de Paris a dû faire demi-tour, alors que déjà le lancement d’Ariane-5 a dû être reporté pour cause de grève à 80% des salariés de la société, qui devaient la déplacer jusqu’à son pas de tir. Sur sa page Twitter la ministre des outre-mer, Ericka Bareigts, a publié ce matin un communiqué où elle fait des propositions pour sortir de la crise, mais elle précise que « la levée des blocages permettrait que les discussions se déroulent dans un climat apaisé et constructif. » Les Guyanais semblent déjà répondre : « toutt jé sé jé, mé mété bwa an tchou makak pa jé » !

La population guyanaise répond à l'appel des organisations mobilisées et au fil des heures les groupes sont de plus en plus importants dans les rues. La ministre qui demande de lever les barrages ne risque pas d'être entendue. 

Le communiqué de la ministre a fait réagir Antoine Karam, Sénateur de la Guyane, sur sa page Twitter :

 

Et pour que les autorités comprennent bien que le pays a l'intention d'obtenir cette fois des réponses et surtout des actes concrets, les rideaux se baissent, les écoles sont fermées dans le pays où les organisations syndicales sont déterminées, tout comme "Les 500 frères" qui ont fermé la mairie de Cayenne".

 

 

L'avion d'Air France en provenance de Paris a du faire demi-tour.

 

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le Vendredi 9 septembre, le président du Conseil Exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique, Alfred Marie-Jeanne, invitait à une conférence de presse pour f

Les Palestiniens qui avaient pris la mer pour accueillir le « Bateau des femmes » qui courageusement a voulu forcer le blocus de la bande de Gaza, ont pu constater une

Fidel Castro, un grand révolutionnaire de notre Caraïbe s'en va. Il a su défier les USA qui ont imposé plus de 50 ans d'embargo à son pays, Cuba, pour lui faire payer son insoumission.

Pages

« 205 206 207 208 209 »

Articles récents

Quel esprit mauvais hante le Campus Caraïbéen des Arts pour qu’en séance plénière du Conseil Régional,  les mots qui ne sont pas dits,  provoquent des transes dans l’hémicycle ?

Le gouvernement de Trinidad et Tobago annonce que les funérailles nationales de l'ancien Président de la République,  Arthur Napoléon Raymond ROBINSON,   auront lieu le 1er mai prochain,  alors que

Celui qui se décide à écrire à l’instant aime les musiques urbaines. Je ne suis pas de ceux qui les critiquent à tout va sans vraiment connaître leur essence.

Gorgetown, Guyana, 10 Avril -  Le Secrétaire général de la Communauté des Caraïbes (CARICOM ) , Irwin LaRocque , a regretté la disparition du professeur Norman Girvan, décédé mer

« Alors, ça fait quoi d’être un problème ? » W.E.B Dubois

Pages

« < 205 206 207 208 209 »