Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

La grève des enseignants en Martinique qui dure depuis plus de deux mois, inquiète légitiment les parents qui pensent à la scolarité de leurs enfants. Il  y a celles et ceux qui comprennent, d'autres qui défilent dans les rues aux cotés des grévistes pour soutenir ce mouvement de contestation de la réforme des retraites pour appauvrir, mais aussi du Bac. D'autres parents qui souvent prennent l’école pour une garderie, s’énervent. A l'approche des élections municipales, certains maires tout en se déclarant solidaires, paniquent et veulent vite ouvrir les écoles. On les découvre brusquement soucieux de l'intérêt des enfants qu'ils laissent dans des écoles pas toujours bien entretenues et sécurisées. Depuis quelques jours des établissements scolaires sont vandalisés et on peut se demander à qui profite ces interventions nocturnes de destruction. Face à ce climat de défiance qui s’installe, Marcellin Nadeau, maire du Prêcheur, interpelle ses collègues, « avant que l'exaspération, l'épuisement, les incompréhensions et les crispations… ne viennent entacher une action jusqu'alors consensuelle.»

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Louis Boutrin lance une nouvelle provocation au monde syndical, en menaçant les agents grévistes du Parc Naturel Régional de les mettre au chômage.

Le conseiller exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique, Louis Boutrin, président du Parc Naturel Régional, avait cru pouvoir se débarrasser des salariés e

Décidément tout devient bon chez le Macron pour la Droite Martiniquaise.

Pages

« 2 3 4 5 6 »

Articles récents

Par un courrier daté de mardi 2 juin, le Préfet Philippe Gustin et le Recteur Mostafa Fourar ont envoyé aux maires de Guadeloupe une mise en demeure de rouvrir les éco

Le mouvement International contre le Racisme invite la population à un « Gwan Sanblé, ce samedi 06 juin à 09 sur la Savane (à côté de la statue de Joséphine) contre le racisme, la négrophob

Les déclarations des élus et responsables politiques qui ont suivi la destruction des statues de Victor Schloelcher à Fort-de-France et à Schoelcher ce 22 Mai 2020, ont

Si les indignés de la destruction des statues de Victor Schloelcher se comptent à la pelle, on les a peu ou pas du tout entendus pour critiquer l’affiche indigne publié

Pages

« < 2 3 4 5 6 »