Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

La grève des enseignants en Martinique qui dure depuis plus de deux mois, inquiète légitiment les parents qui pensent à la scolarité de leurs enfants. Il  y a celles et ceux qui comprennent, d'autres qui défilent dans les rues aux cotés des grévistes pour soutenir ce mouvement de contestation de la réforme des retraites pour appauvrir, mais aussi du Bac. D'autres parents qui souvent prennent l’école pour une garderie, s’énervent. A l'approche des élections municipales, certains maires tout en se déclarant solidaires, paniquent et veulent vite ouvrir les écoles. On les découvre brusquement soucieux de l'intérêt des enfants qu'ils laissent dans des écoles pas toujours bien entretenues et sécurisées. Depuis quelques jours des établissements scolaires sont vandalisés et on peut se demander à qui profite ces interventions nocturnes de destruction. Face à ce climat de défiance qui s’installe, Marcellin Nadeau, maire du Prêcheur, interpelle ses collègues, « avant que l'exaspération, l'épuisement, les incompréhensions et les crispations… ne viennent entacher une action jusqu'alors consensuelle.»

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Louis Boutrin lance une nouvelle provocation au monde syndical, en menaçant les agents grévistes du Parc Naturel Régional de les mettre au chômage.

Le « Canard Enchaîné » révèle que sous les mots déguisés en colère, du chef du patronat français Pierre Gattaz, se cache un cri de joie.

On n’a jamais vu ça : Une conférence de presse pour tenter de lyncher publiquement un salarié qu’on tente de licencier pour « insubordination. » Louis Boutrin l’a fait.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Maitre Raphaël Constant et Philippe Pierre-Charles n’ont pas envie de rire et ils le font savoir au Directeur de l’Agence Régionale de Santé de Martinique.

L'UGTG avait saisi le Tribunal administratif le 25 mars dernier, pour contraindre l'Agence Régionale de Santé (ARS) et le Centre Hospitalier Universitaire de Guadeloupe

Le 19 mars dans un communiqué sur l’épidémie du Covid-19 en Martinique, le mouvement politique Péyi-a appelait le Préfet et l’Agence Régionale de Santé (ARS)  « à renfo

« Des médecins cubains pour lutter contre la pénurie de professionnels en Martinique. » annonçait la presse début juin 2019.  Près d’un an plus tard, les médecins du Ce

Pages

1 2 3 4 5 »