Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le 25 juin 1805, vente, pour 850,0 Mardi, le Président de la Collectivité Territoriale de Martinique, Alfred Marie-Jeanne, a fait appel aux forces de l'Ordre, pour faire « déguerpir » les salariés du Parc Naturel Régional en grève depuis plus de 50 jours, faute de négociation. Des policiers en nombre, bottés et casqués sont intervenus dans l’enceinte de l’institution où les  grévistes s’étaient installés la veille, pour tenter d’obtenir la nomination d’un médiateur. Le Bureau confédéral de CGTM a écrit au Préfet pour solliciter un entretien. Pour le syndicat,  le Président du Parc, Louis Boutrin qui refuse la médiation, « joue la carte de la provocation et de l’affrontement. » La CGTM demande au représentant de l’Etat que « par mesure de justice, soit décidée la mise en œuvre d’une médiation part l’Aract dans le conflit  du Parc Naturel. » 

Ce vendredi matin des voitures de police et des polciers sont stationnées devant la CTM où apparemment on craint un danger immédiat, l'arrivée d'une manifestation de grévistes. Même si deux carcasses de voitures sont apparues sur le trottoir en face du bâtiment dans la nuit, il n'y a pas de menace terroriste, la Martinique peut dormir tranquille. 

 

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le « Canard Enchaîné » révèle que sous les mots déguisés en colère, du chef du patronat français Pierre Gattaz, se cache un cri de joie.

On n’a jamais vu ça : Une conférence de presse pour tenter de lyncher publiquement un salarié qu’on tente de licencier pour « insubordination. » Louis Boutrin l’a fait.

Le conseiller exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique, Louis Boutrin, président du Parc Naturel Régional, avait cru pouvoir se débarrasser des salariés e

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Pour son 75ème anniversaire, l’Union des Femmes de Martinique a invité Angela Davis. Une initiative qui a eu un immense succès.

Pour le mouvement politique Péyi-a, « désormais l'égalité, ce n'est plus d'élever les retrait

Pourquoi ces associations d’entreprises demandent seulement aux activistes d’être raisonnables ?

Les responsables de l'empoisonnement au chlordécone des populations de Martinique ne peuvent plus vendre tranquillement.

Pour le CNCP (Comité National des Comités Populaires), le Président démissionnaire du Chili, Évo Morales a été chassé du pouvoir, victime de la stratégie des classes dominantes prédatrices.

Pages

1 2 3 4 5 »