Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Grenade et d'autres Etats membres de l'Organisation des États des Caraïbes Orientales (OECO) vont bénéficier de 10,6 millions d’euros, dans le cadre d’un programme de l’AMC, l'Alliance mondiale pour la lutte contre le changement climatique.   Une initiative européenne dont le but est de construire une alliance contre le changement climatique entre l'Union européenne et les pays en développement pauvres et plus vulnérables.

L’objectif général  du programme est de contribuer à la réalisation des dispositions de l'Art. 24 du Traité révisé de Basseterre, de manière à ce que chaque État membre mette en œuvre la Déclaration de principes de Saint-Georges,  relative à la durabilité environnementale,  qui cherche à assurer la protection et la productivité à long terme de la base de ressources naturelles de la région et des services écosystémiques qui y sont associés.

Le chef de projet, Chamberlain Emmanuel, secrétaire de l’OECO,  a rappelé que l’initiative consiste à améliorer la résilience de la base de ressources naturelles de la région face aux impacts du changement climatique, par l'adoption de cadres et pratiques assurant une gestion efficace et durable du territoire, et par la mise en œuvre de projets pilotes d'adaptation axés sur les infrastructures physiques et les écosystèmes.

Chamberlain Emmanuel a expliqué que la première phase du projet qui a débuté le 1er Janvier, durera pendant une période de 18 mois.  Les mesures nécessaires seront prises pour étudier les besoins des Etats membres de l'OECO. "Elle se penchera sur les besoins de la région, afin d’identifier les lacunes et les meilleures solutions possibles pour faire face à ces défis »

"Nous devons nous préparer aux impacts attendus du changement climatique sur les petits espaces insulaires des pays de l'OECO,  qui devrait aggraver des phénomènes tels que les inondations, les marées de tempête, l’érosion,  et autres risques qui menacent les infrastructures vitales des populations.»

« Dans la phase deux,  conformément aux recommandations, des projets seront mis en œuvre dans les domaines tels que la protection des côtes, la restauration et la réhabilitation des écosystèmes, la conservation des sols, le reboisement, la prévention des inondations, la stabilisation des sols,  des rives des cours d'eau »,  a annoncé le secrétaire de l’OECO.

Au terme de ce programme en 2019, on devrait constater une amélioration dans la capacité de résistance de la  région,  aux impacts du changement climatique.

Dominique Bretodeau

 

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

 Ce vendredi 19 septembre, le Président du conseil régional Serge Letchimy a reçu à l’Hôtel de Région les maires et représentants des communes les plus touchées par

Des délégués de la CARICOM participent pendant deux jours à  la 5ème  Assemblée de l'Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA) qui se tient à Abu Dhabi, aux Emirats arabes

Le Collectif Martiniquais pour la Protection de l'Air n’est pas optimiste quant à la transition énergétique en Martinique.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Élections ou pas les brigades financières continuent à fouiller dans les magouilles politiques qui pourrissent le pays…

La Martinique va bientôt accueillir pour la première fois de son histoire une femme, au poste de Procureur de la République.

C’était Samedi 25 avril à Fort-de-France, le rassemblement condu

En grève depuis une semaine, les lycéens en classe de 2BTS MHR Management en Hôtellerie-Restauration du Lycée Nord Caraïbe de Bellefontaine ne savent plus à quel saint se vouer, face au lourd silen

Le Galion retire de la vente, de facon immédiate, du sucre venu d'ailleurs pour cause de présence de corps étrangers métalliques. Le Martiniquais découvre à cette occasion que son sucre n’est pas s

Pages

1 2 3 4 5 »