Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Haut fonctionnaire de la Banque Mondiale, spécialiste en énergie, Migara Jaywardena a déclaré à Fort-de-France que les pays de la Caraïbe doivent apprendre les uns des autres, pour éviter de répéter les erreurs dans le secteur de la géothermie. Pour ce spécialiste, l'une des leçons les plus importantes pour les pays de la région est de tout faire pour attirer de bons développeurs qui sont dignes de confiance, expérimentés et qui ont la capacité de mobiliser des financements.

Pour Migara Jaywardena,  il existe déjà des exemples dans la Caraïbe et il pense que  les développeurs doivent être choisis en toute transparence. Il reconnaît qu’il « est toujours difficile dans les petites îles où vous développez quelque chose pour la première fois. Les risques sont à travers du chemin - et pas seulement au niveau des ressources - mais il faut une forte volonté pour conclure l'affaire et bouger les choses.»

Le haut fonctionnaire de la Banque Mondiale a déclaré que la conférence du 22 au 24  juin en Martinique, est très utile et arrive au moment le plus opportun où la région se prépare à rejoindre les pays du monde entier pour la 21ème réunion de la Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatique, également appelée COP21.

Il a attiré l’attention sur l’exemple de la Dominique  où l’énergie géothermique est un vrai moteur pour le pays si un projet d'exportation proposé fonctionne, « parce que l'énergie géothermique est essentiellement un produit d'exportation actuellement.».

Avec l'aide de la Banque européenne d'investissement à long terme, l'institution de financement de l'Union européenne, qui a fourni un million d’euros de subvention, la Dominique a effectué une planification détaillée et étudié la faisabilité de l’exportation de l'électricité générée par l'énergie géothermique, vers la Martinique et la Guadeloupe voisines.

Le Ministre pour le commerce, l'énergie et l'Emploi de la Dominique, Ian Douglas, a expliqué que, lorsque le projet a été conçu, il y avait d'autres partenaires tels que Sainte-Lucie et Saint-Kitts-et-Nevis, mais il a depuis été réduit essentiellement à la Dominique, la Martinique et la Guadeloupe.

La Dominique va d'abord chercher à construire une petite usine capable de produire 6 à 8 mégawatts d'électricité, avec l'espoir d'élargir à une usine beaucoup plus grande, avec un maximum de 120 mégawatts, pouvant alimenter la Guadeloupe et la Martinique.

À ce jour sur plus de 54 millions de dollars ont été dépensés pour l'exploration de l'énergie géothermique en Dominique. Migara Jaywardena a ajouté que dans la mesure où la Dominique pourrait réduire et stabiliser les prix de l'électricité dans son pays, ce serait d'une grande aide pour l'économie. « Nous avons fourni à la Dominique l'assistance technique et maintenant nous sommes en train d’examiner le financement de la phase finale, donc ce sera la première centrale géothermique de nouvelle génération. »

La Banque mondiale a également entamé des discussions avec d'autres pays de la région comme Grenade, Saint-Kitts-et-Nevis, Saint-Vincent et Sainte-Lucie. Un groupe de scientifiques islandais a visité Saint-Vincent vers la fin de 2013 pour enquêter sur son potentiel géothermique, estimée à 890 MW. En Janvier dernier, un prêt de 15 millions de dollars  a été accordé à Saint-Vincent pour l’aider à financer le développement d'un projet géothermique de 10 à 15 mégawatts, qui devrait entrer en service en 2018.

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Ce jeudi matin, Mark Frampton et des militants du « Gran Sanblé » se sont retrouvés au Po

Le Collectif Martiniquais pour la Protection de l'Air n’est pas optimiste quant à la transition énergétique en Martinique.

Le gouvernement de la Dominique a déclaré être en pourparlers avec un groupe d'entreprises françaises sur la deuxième phase du proje

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Selon les chiffres de l'Agence Régionale de Santé de Guyane, qui annonçait mardi 2.593 cas confirmés de Covid-19, 8 décès et 15 patients en réanimation, la situation sanitaire continue à se dégrade

Par un courrier daté de mardi 2 juin, le Préfet Philippe Gustin et le Recteur Mostafa Fourar ont envoyé aux maires de Guadeloupe une mise en demeure de rouvrir les éco

Le mouvement International contre le Racisme invite la population à un « Gwan Sanblé, ce samedi 06 juin à 09 sur la Savane (à côté de la statue de Joséphine) contre le racisme, la négrophob

Pages

1 2 3 4 5 »