Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Vice-Président de la Collectivité Territoriale de Martinique, Daniel Marie-Sainte a publié sur sa page Facebook, un courrier envoyé par la Chambre de l’Instruction aux parties concernées dans l’affaire d’un marché public passé par l’ex-Conseil Régional, que présidait Serge Letchimy. Le porte-parole de la CTM en profite pour reprocher « aux médias officiels » de ne pas en parler. Même si nous à Freepawol, nous sommes désignés personna non grata par l’institution judiciaire en Martinique où le Procureur de la République ne répond ni à nos appels ni à nos mails, nous essayons de faire au mieux notre travail d’information en publiant ce document. Daniel Marie-Sainte qui fait des reproches aux « médias officiels » n'a rien dit quand Freepawol a été interdit d’accès à la CTM en décembre dernier, là où les « médias officiels » avaient accès libre. Mais on finit par le savoir, les responsables politiques ne conçoivent la liberté de la presse, qu’à leur service.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Marcel Bourgade, militant du Modemas et Yves Cordémy, retraité de la Mairie de Fort-de-France et proche du PPM, avaient introduit de nombreux griefs devant le Conseil d

Alfred Marie-Jeanne, leader du MIM, ne prononçait plus le mot Indépendance depuis bien longtemps. Un comble pour un Indépendantiste.

Avec leurs tambours, ti-bwa, chants des militants du MIM, sympathisants ou autres citoyens solidaires étaient venus devant le Palais de justice témoigner de leur solida

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »