Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Caraïbes

L'anthropologue Jean Benoist, retrace dans «Chronique d’un lieu de pensée, Fonds Saint-Jacques», l’extraordinaire aventure intellectuelle que représenta l’établissement du Centre de recherches caraïbes de l’Université de Montréal à Fonds Saint-Jacques (Sainte-Marie, Martinique).

Fonds Saint-Jacques : chronique d’un lieu de pensée

Durant quinze années, le Centre de Recherches Caraïbes de l’Université de Montréal a été présent aux Antilles par ses chercheurs et ses étudiants. Installé à la Martinique dans le beau lieu historique de l’ancien monastère de Fonds St-Jacques, le centre a d’abord permis le sauvetage et la restauration du lieu. Puis, il a réalisé de multiples travaux en anthropologie, linguistique, archéologie, géographie, démographie, zoologie et écologie et publié un grand nombre de livres et d’articles.

Créé en 1968, lors d’une période charnière de la présence du Québec au monde, il a été un lieu de rencontre de la francophonie et il a donné naissance à de nombreux liens entre les Antilles et le Québec. Dans ce livre, on suit ses activités au quotidien, on suit les efforts de ceux qui ont œuvré à l’essor du Centre, on voit débuter la carrière des chercheurs et des enseignants qui s’y sont formés, et on découvre certains de leurs travaux.

Mais ce livre dépasse le cas particulier du centre de recherches de Fonds st-Jacques, pour devenir l’étude du milieu de recherche. Il analyse les conditions de naissance et de développement d’un centre, sa structure, ses relations avec l’université et avec le monde extérieur. Les réflexions sur la recherche, sur les conditions d’une interdisciplinarité par la mise au point de structures qui la font émerger, l’analyse des forces sociales qui entourent, suscitent ou freinent la recherche, sont au cœur de cette chronique vivante de la Martinique des années 1970.

Jean Benoist a commencé sa carrière comme chef de laboratoire à l’Institut Pasteur de la Martinique. Il est ensuite devenu professeur à l’Université de Montréal (où il fonde le Centre de recherches caraïbes) puis à celle d’Aix-Marseille. Il n’a jamais cessé de s’intéresser aux sociétés créoles de la Caraïbe et de l’océan Indien, où il a mené de nombreux travaux, tout en se consacrant à la recherche et à l’enseignement en anthropologie médicale. On connaît de lui, entre autres, les ouvrages L’archipel inachevé et Hindouismes créoles.

* Chronique d’un lieu de pensée, Fonds Saint-Jacques, de Jean Benoist, Ibis rouge Editions, Matoury, ISBN : 978-2-84450-465-4, février 2015, 207 p., 25 €.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Margaret Papillon est née sous la dictature Duvaliériste.

Il est universitaire. Il paraît aussi jeune que ses étudiants.

Gabriel Garcia Marquez vient de décéder à Mexico à l’âge de 87 ans.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Les précisions scientifiques confirmant les conséquences dramatiques du Chlordécone sur la santé des Martiniquais et des Guadeloupéen

Il apparaît devant le public le dimanche gras d’habitude, mais déjà ce vendredi, 3 jours avant, Vaval se présente sur les réseaux sociaux. Vaval est dans l’air du temps !

Un groupe de militants du MIM a signé une lettre ouverte pour condamner les quelques élus de la CTM qui, après le scandale du Chlordécone, ont fait « le choix d’infliger à la population Martini

Dans son discours à l’occasion de la commémoration des 20 ans de l’assassinat du Préfet Claude Erignac, le Président de la République a déclaré que « ce qui s’est p

Pages

1 2 3 4 5 »