Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Caraïbes

Les 26 membres du Sénat ont voté mercredi dans la nuit en faveur de cette mesure,  au cours d'une session d'urgence. Celle-ci sera officiellement publiée par le Président Danilo Medina afin qu'elle prenne force de loi. Cette mesure a été introduite par l'administration Medina et la chambre basse l'a adoptée à l'unanimité la semaine dernière.

L'an dernier, la République Dominicaine s'est trouvée au centre de tous les débats lorsque le 23 septembre, la Cour constitutionnelle a pris position en faveur d'un texte privant de la citoyenneté dominicaine les enfants des immigrés haïtiens. Cette décision s'appliquait à tous ceux qui sont nés après 1929 -catégorie qui recouvre majoritairement les descendants des Haïtiens importés afin de travailler dans les plantations.

En défendant la nouvelle législation, les autorités dominicaines ont déclaré que c'était la fin de l'incertitude pour les enfants des immigrants haïtiens car celle-ci leur permettait de solliciter une carte de résident et même la nationalité dominicaine.

Le Haut-Commissaire aux Droits de l'Homme des Nations Unies basé à Genève a interpellé les autorités dominicaines afin qu'elles s'assurent que cette législation ne laisse pas certaines personnes d'ascendance haïtienne dans "un flou constitutionnel".

En novembre dernier, La Communauté des Caraïbes (CARICOM) avait déclaré qu'elle repousserait à plus tard l'examen de la demande d'intégration à ce regroupement régional formulé par Saint-Domingue, à la suite de la loi prise par le Conseil constitutionnel.

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Présent au 36e Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement de la CARICOM, qui s’est tenu à Bridgetown (Barbade), le Président de la R

Le bureau du Président Michel Martelly a annoncé le report des élections, qui sont déjà en retard de trois ans.

Le Premier ministre d'Haïti a démissionné, après de violentes manifestations anti-gouvernementales à cause des élections retardées. 

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Au sein du PPM et parmi les sympathisants, le délire autoritaire de Ser

Les organisations syndycales CDMT CGTM CSTM FO FSU UGTM UNSA USAM, réagissent aux violences policières qui se sont produites devant le

Après les violences policières exercées sur un jeune manifestant, Kéziah Nuissier,  frappé violement par plusieurs gendarmes,

Maître Raphaël Constant, ne cache pas qu'il est un avocat militant. Il le précise. Dans les salles d'audience ou en dehors, il est connu pour sa liberté de parole.

Pages

1 2 3 4 5 »