Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Economie

La lettre ouverte de Yan Monplaisir dans laquelle il s’inquiète de la fermeture continue des hôtels en Martinique, et surtout « la fermeture d’un nouvel hôtel du Nord de la Martinique » a fait l’effet d’une piqure de fourmi rouge dans le secteur hôtelier, où le gérant du Marouba, Guy Aurore,  a pris sa plume pour démentir une éventuelle fermeture de l’hôtel du Carbet.
Au Conseil Régional, la fourmi rouge a irrité autant et le Président Serge Letchimy a immédiatement réagi, demandant au vice-président du GHIDOM (Groupement des Investisseurs Hôteliers des Départements d’Outre-Mer) de « rétablir la vérité ».

 

   

 

Guy Aurore, gérant du Marouba, dément formellement la fermeture de l'hôtel

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Par lettre ouverte publiée dans les colonnes du quotidien France Antilles le 13 juin dernier, Monsieur Yann Monplaisir, propriétaire du Club Méditerrannée et de L’Hôtel Batelière, affirme la fermeture imminente et définitive d’un Grand Hôtel du Nord. Depuis cette parution, le très grand nombre d’appels inquiets reçus à l’Hôtel Marouba émanant de clients, de tours opérators, de fournisseurs et de partenaires, ne laisse aucun doute sur la réussite de la démarche de Monsieur Monplaisir qui visait implicitement l’hôtel Marouba, ni sur le préjudice déjà constaté.

Nous ignorons d’où Monsieur Monplaisir tient ses arguments, puisque bien qu’écrivant officiellement en tant que dirigeant d’une association à laquelle nous adhérons et participons activement, le Groupement des Investisseurs Hôteliers des Départements d’Outre-Mer (GIHDOM), il n’a pas jugé utile de nous informer de sa démarche, ni de nous interroger sur la réalité des faits. Nous dénonçons ce comportement aux conséquences néfastes pour notre structure, surtout venant d’un chef d’entreprise bien placé pour être au fait des difficultés actuelles de la filière et des conséquences de telles déclarations sur le fonctionnement d’une entreprise.

Nous démentons formellement toute fermeture définitive de l’hôtel comme annoncé. Si des travaux importants s’avèrent nécessaire pour une modernisation de nos infrastructures comme pour beaucoup d’autres, c’est bien dans l’optique d’une consolidation de l’activité hôtelière. Nous rappelons d’ailleurs que l’autorité municipale a récemment, sanctuarisé cette activité sur notre site, puisque la dernière révision du Plan local d’Urbanisme validée en 2013 a vu la création d’une zone ULt ne pouvant accueillir que des constructions à vocation touristique.

Voila donc un mauvais coup porté au projet que nous défendons depuis plusieurs mois auprès de notre personnel et de ses instances représentatives, ainsi qu’auprès des Instances Régionales qui doivent nous accompagner dans la modernisation de notre outil hôtelier, et ce au moment où se déroulent des discussions décisives avec des investisseurs potentiels. Tous ces partenaires indispensables n’ont pas manqué d’être déstabilisés à juste titre par les déclarations de Monsieur Monplaisir. Nous espérons cependant que nos démarches en cours ne seront pas contrariées par ce tohu-bohu et que nous pourrons très prochainement informer notre personnel de leur aboutissement.

Nous restons déterminés à ne pas faire l’objet de toute instrumentalisation ou déstabilisation à visée  économique ou politique et rappelons à notre clientèle que notre Hôtel est bel et bien ouvert et a d’ores et déjà entamé sa campagne « Vacances 2014 ».

Guy Aurore, le gérant de l'Hôtel Marouba 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Articles liés

Yan Monplaisir s'inquiète de la fermeture continue des hôtels en Martinique et met les décideurs politiques face à leur responsabilité.

Dans la même rubrique...

Le personnel d'EDF apporte son soutien total aux salariés de la Fourrière Départementale de Martinique, en grève depuis un mois et il avertit : « Nous n'excluons pas d'apporter un soutien effectif

La Conférence des Présidents d’Université (CPU) rappelle à l'Etat que les Universités en France sont autonomes et s'indigne que « les universités et écoles n’aient conn

Le 2e Sommet UE-CELAC s’ouvre aujourd'hui à Bruxelles où pendant deux jours le

Pages

« 250 251 252 253 254 »

Articles récents

Le rapport de la Cour des Comptes qui constate de nombreuses irrégularités dans la gestion du CEREGMIA  (Centre d’Etude et de Recherche en Economie, Gestion, Modélisation et Info

Un tremblement de terre de magnitude 6.5  a été enregistré ce matin, à 5h27  en Martinique. Pour celles et ceux qui l'ont ressenti,  le réveil a été brutal.

Pages

« < 250 251 252 253 254 »