Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Après 45 jours de grève les salariés du Parc Naturel, faute de négociation, réclament la désignation d’un médiateur pour qu’enfin soit réglé ce conflit qui a démarré suite au licenciement pour « insubordination » du Directeur Général des Services. Un licenciement qui selon les grévistes n’a fait que mettre en lumière le climat détestable de harcèlement moral, de chantage au travail, qui règne au Parc depuis que l’élu de la CTM, Louis Boutrin, assure la présidence. Lundi matin, déjouant la vigilance des agents de sécurité qui cette fois n’avaient pas de chiens, les grévistes se sont installés dans le hall de la Collectivité de Martinique où ils attendent qu’un médiateur soit désigné.

On aurait pu s’attendre à une résolution rapide de ce conflit, par une rapide négociation, quand on sait qu’à la tête de la majorité au pouvoir à la CTM, se trouve Alfred Marie-Jeanne, l’indépendantiste qui ne réclame pas l’indépendance, mais surtout ancien militant syndical. On aurait pu l’espérer quand on sait que le 1er Vice-président, Daniel Marie-Sainte, a été pendant de longues années militant syndical puis secrétaire de la CSTM.

Mais aujourd’hui, ce sont des élus-patrons que les salariés du Parc trouvent face à eux. Le choc est terrible. Les barrages des grévistes choquent ceux qui en mettaient hier dans une autre vie, quand ils n’avaient pas le pouvoir politique.

Il n’y avait pas de foule à la CTM, les temps de la solidarité syndicale s’effritent en même temps qu’augmente le chômage, que frappent les lois Macron qui assassinent le code du travail.

Hier c’est par téléphone que le responsable syndical de la CDMT, Philippe Pierre-Charles, qui se trouvait avec les grévistes au rez-de-chaussée de la Collectivité à Cluny, a été invité à un entretien par l’élu indépendantiste Francis Carole qui l’attendait à l’étage en compagnie de l’avocat Philippe Edmond Mariette, nouveau venu dans les rangs du Mouvement Indépendantiste Martiniquais depuis les dernières législatives où il était candidat.

L’élu conseiller exécutif n’est pas allé à la rencontre des syndicats, et étonnamment il a refusé la présence à l’entretien du représentant de la CGTM, engagée dans la grève. Pourtant on n’a pas cessé d’entendre les élus dire que la CDMT n’est pas représentative au Parc Naturel !

Aux environs de 20 heures, par un communiqué envoyé à la presse, le Président de la CTM, Alfred Marie-Jeanne dénonce une « irruption de force dans les locaux de la CTM »… « Manifestement, cette  intervention brutale est une nouvelle tentative pour faire obstacle au travail que réalise au quotidien notre Collectivité. Elle est inadmissible et ne saurait être tolérée.»

« Je la dénonce fermement, et en particulier tous les comportements agressifs, malveillants, offensants à l’endroit du personnel que je remercie pour son sang-froid et son engagement professionnel.»

 

​Les grévistes réfutent la tentative du président de la CTM de les discréditer, affirmant qu’il n’y a eu aucun incident avec le personnel.

Ce mardi matin, quelques femmes et hommes grévistes se sont réveillés à la CTM où ils ont passé la nuit. Des palettes et autres objets encombrants ont été installés par les syndicats devant les entrées principales. Les salariés de la CTM pouvaient accéder au bâtiment par un portail situé du côté du supermarché de Cluny, où des agents de sécurité filtraient les entrées.

En milieu de matinée Françis Carole a invité les médias qu’il a choisi, Martinique 1ère, RCI, France-Antilles… Freepawol n’en faisait pas partie, coupable d’être trop libre pour ces gens. À ces médias sélectionnés, il a révélé la teneur des discussions qu’il a eues avec le syndicaliste de la CDMT et les propositions qu’il a faites au nom du président de la CTM. Les syndicats eux n’attendent plus que la désignation d’un médiateur.

 

Un peu plus tard est arrivé une lettre du Préfet adressée à Philippe Pierre-Charles. Le syndicaliste nous a permis de la photographier. Le représentant de l’Etat annonce qu’il « n’envisage pas de proposer une médiation tant que vous n’avez pas levé les entraves à l’accès du parc. »

 

Si une personne autorisée à pénétrer dans les locaux de la Collectivité voulait passer par la porte principale, il fallait être sportive !

 

Au long de la journée, des voitures de police vont et viennent, des policiers en uniforme pas très nombreux et détendus, veillent debout sur le trottoir d'en en face. D’autres en civil et un huissier que l’on voit souvent se promènent à l’intérieur. Les grévistes, dont de nombreuses femmes, sont sous surveillance. Il n’y a aucune menace terroriste.



On peut dormir tranquille en Martinique, Dèch, ce ne sera que pour les grévistes qui refusent de travailler dans un climat de harcèlement moral, au moment de la paye, si leurs salaires sont à zéro.

Reste à savoir ce qu’il en sera demain. Les indépendantistes anciens syndicalistes vont-ils demander au Préfet d’envoyer les forces de l’ordre pour déloger les grévistes ? La question tournait autour de la CTM.

Lisa David

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

On n’a jamais vu ça : Une conférence de presse pour tenter de lyncher publiquement un salarié qu’on tente de licencier pour « insubordination. » Louis Boutrin l’a fait.

Le « Canard Enchaîné » révèle que sous les mots déguisés en colère, du chef du patronat français Pierre Gattaz, se cache un cri de joie.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le chanteur et compositeur Manno Charlemagne qui avait été hospitalisé dans un hôpital de Miami Beach est décédé ce dimanche 10 décembre à l’âge de 69 ans, des suites

En consultant la presse sur le Net, on peut difficilement y échapper.

Après les vigiles, les chiens, puis la police, les grévistes du Parc Naturel auront eu droit à toutes les indignités, qui éclairent le pays sous un mauvais jour.

Le 25 juin 1805, vente, pour 850,0 Mardi, le Président de la Collectivité Territoriale de Martinique, Alfred Marie-Jeanne, a fait appel aux forces de l'Ordre, pour fair

Les dispositions de la Loi antiterroriste ont soulevé l’inquiétude de la Ligue des Droits de l’homme mais aussi celle des personnes n

Pages

1 2 3 4 5 »