Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Les Vénézuéliens étaient appelés ce dimanche 16 juillet à voter, lors d’une consultation populaire organisée par l’opposition sans l'aval des autorités, dans le but de rejeter la future Assemblée constituante du Président Nicolas Maduro, confronté aux manifestations violentes des opposants depuis trois mois. Le chef de l’Etat bolivien, Evo Morales, qui a qualifié ce référendum contraire à la constitution bolivarienne, a rappelé la culture du coup d’Etat de certains de ces anciens présidents latino-américains, venus en observateurs. Pour lui il ne s’agit que d’une attaque contre la démocratie au Venezuela.

Le Président de Bolivie a cité les présidents Vicente Fox du Mexique, Laura Chinchilla et Miguel Ángel Rodriguez du Costa Rica, Andrés Pastrana de Colombie et de la Bolivie Jorge Quiroga, appelés par l'opposition vénézuélienne à participer en qualité d'observateurs internationaux à cette consultation. Sur son compte Twitter, il interroge : Quelle crédibilité peuvent avoir ceux qui viennent de dictatures militaires et qui maintenant veulent fomenter un coup d'Etat contre le Venezuela ?

L’ancien président mexicain Vicente Fox a d’ailleurs montré son parti-pris en affirmant dès son arrivée, que la consultation de l'opposition est le début « du chemin vers la fin » du gouvernement Maduro, qui « doit comprendre que personne n'en veut et qu'il ne peut pas continuer à détruire l'économie » du Venezuela.

Le gouvernement de Nicolas Maduro a invité ce dimanche les citoyens à venir tester les machines de vote qui seront mises en place à la fin du mois, pour élire les membres de la Constituante. Un message envoyé à l’opposition.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La secrétaire d'Etat adjointe pour l'Amérique latine, Roberta Jacobson,  se rendra dans la capitale cubaine où débuteront à partir du 21 janvier, des entretiens en vue de la normalisation des relat

Le président bolivien, Evo Morales, a été élu largement dimanche 12 octobre à la tête du pays.

Les résultats de 94% des bureaux de vote indiquent que Dilma Rousseff (Parti des Travailleurs) obtient 41,75% devant Aetius Neves (Parti social démocrate brésilien)

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le 19 mars dans un communiqué sur l’épidémie du Covid-19 en Martinique, le mouvement politique Péyi-a appelait le Préfet et l’Agence Régionale de Santé (ARS)  « à renfo

« Des médecins cubains pour lutter contre la pénurie de professionnels en Martinique. » annonçait la presse début juin 2019.  Près d’un an plus tard, les médecins du Ce

Au moment où la Martinique semble être le lieu que le gouvernement a choisi pour accueillir tous les malades du Covid-19, contaminés sur les navires de croisière qui pa

Pages

1 2 3 4 5 »