Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le Président de la République d'Haïti, Michel Martelly, a annoncé jeudi soir, la nomination d'Evans Paul comme nouveau Premier ministre. Une nomination dans la poursuite des engagements pris pour régler la crise politique que traverse le pays, à cause des élections retardées.

A 59, Evans Paul, succède à Laurent Lamothe, qui a du présenter sa démission, il y a près de trois semaines, suite aux importantes manifestations de l'opposition. En nommant cette figure de l’opposition, le président d’Haïti espère apaiser la colère des manifestants qui réclament aussi sa démission.

Ancien journaliste, Evans Paul est une figure connue de la scène politique haïtienne. Elu maire en 1990, son mandat aura été bref à cause du coup d'Eta de 1991. Au début du mois de décembre, il a accepté d'être membre de la commission chargée de faire des recommandations pour sortir de la crise politique. Cette candidature au poste de Premier ministre est un geste d’ouverture de Michel Martelly, mais Evans Paul doit encore obtenir le vote du Parlement pour exercer son poste de chef du gouvernement.

La rue n'as pas pour autant dit son dernier mot, des manifestations sont encore prévues dimanche et mardi à Port-au-Prince avec comme mot d'ordre, la démissionn du Président Martelly.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le Premier ministre d'Haïti a démissionné, après de violentes manifestations anti-gouvernementales à cause des élections retardées. 

Le président haïtien, Michel Martelly, et les présidents du Parlement et du pouvoir judiciaire, ont signé un accord pour éviter un vide parlementaire au pays.

Washington, 17 décembre - Les Etats-Unis appellent à des élections en Haïti, dès que possible.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

La commémoration de la libération des esclaves le 22 mai 1848 en Martinique, a été salie à Sainte-Philomène, lieu historique de la révolte dans la ville de Saint-Pierre

Cuba est endeuillé après l'accident d'avion qui s'est produit ce 18 avril 2018, aux environs de midi. Une centaines de victimes est à déplorer.

Un héritage peut virer au cauchemar. La maison obtenue peut cacher des fissures où une invasion de thermites.

Si les cyclones qui frappent la Caraïbe en évitant la Martinique, arrangent des fois le tourisme au pays, celui provoqué par Karine Mousseau, présidente du Comité

Des élus du MIM, mais pas qu’eux, se sont abstenus lors du vote du budget du Comité Martiniquais du Tourisme et pour sa présidente Karine Mousseau, soutenue par Yan Mon

Pages

1 2 3 4 5 »