Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Inutile de croire que les étudiants des Antilles sont plus bêtes qu'ailleurs, ils n'ont pas besoin de maître pour les diriger. La preuve, ces rebelles qui ont leur journal et font savoir qu'au bal des moutons, ils refusent l'invitation. Ils se sont réunis sur le campus de Fouillole et dénoncent « la haine que veulent propager certains. » Il va falloir compter avec eux.

Le journal de rebelles : Journal Rebelle ! | Jounal annou

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Articles liés

Les étudiants des pôles de Guadeloupe et de Martinique font savoir qu'ils ne participent à aucun mouvement de grève.

Dans la même rubrique...

Un an après que le conseil de discipline se soit réuni à Toulouse, pour statuer sur le cas des trois enseignants au coeur du scandale du CEREGMIA, aucune décision n’est intervenue.

En consultant le portail de l'Etat en Guadeloupe, on découvre que le Président de la République recevra des étudiants, ce que ceux de Martinique réclament.

Rarement la presse nationale française s'est autant intéressée à un sujet concernant les Antilles.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Cinq organisations syndicales du secteur hospitalier ( la CGTM, la CDMT, FO, l'UGTM, l'USAM) se mobilisent pour exiger des moyens, pour faire face à l'augmentation cons

Maitre Raphaël Constant et Philippe Pierre-Charles n’ont pas envie de rire et ils le font savoir au Directeur de l’Agence Régionale de Santé de Martinique.

L'UGTG avait saisi le Tribunal administratif le 25 mars dernier, pour contraindre l'Agence Régionale de Santé (ARS) et le Centre Hospitalier Universitaire de Guadeloupe

Le 19 mars dans un communiqué sur l’épidémie du Covid-19 en Martinique, le mouvement politique Péyi-a appelait le Préfet et l’Agence Régionale de Santé (ARS)  « à renfo

Pages

1 2 3 4 5 »