Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le Comité Citoyen « Marine Déwô » prend de plus en plus d’ampleur et le Front National ne peut plus ignorer qu’il n’est pas le bienvenu en Martinique. Pour sensibiliser d’avantage la population, un grand rassemblement est prévu le vendredi 05 Juin 2015 à 18:30, sur la Savane à Fort-de-France

Début Mai une page «Marine Dèwô» a vu le jour sur le réseau social Facebook. Beaucoup d’entre nous se sont posés des questions sur l’origine et les objectifs de cette page. Pourtant, en moins d’une semaine elle accueillait déjà plus de 1000 membres.

Ces membres, constitués en un groupe du même nom, tous alertés par l’annonce de la venue de Madame Marine Le Pen en Martinique, ont tout d’abord répondu à l’appel d’une citoyenne trouvant cette visite inacceptable. Rendez-Vous fut pris le soir même à 19 heures, sur la Place de la Savane à Fort de France.

Ce groupe a pris de plus en plus d’ampleur les semaines suivantes, comptant dans ses rangs des personnes de toutes appartenances ou orientations politiques, de nationalités diverses. Son objectif principal, au-delà de l’arrivée de la chef de file du Front National est clairement d’éviter et d’empêcher à tout prix son implantation en Martinique.

En effet, le groupe « Marine Dèwô, refuse que la Martinique oublie la création du Front National, ses pratiques antidémocrates, violentes, homophobes et xénophobes ainsi que ses multiples condamnations. Ces citoyens de tous horizons disent ne pas être dupes des manœuvres et des tromperies organisées par Mme Le Pen à grands renforts de manipulations médiatisées.

« La nouvelle vitrine du FN ne nous trompe pas » disent ils/

« Tous les mois nous pouvons lire ou entendre les propos racistes et haineux des élus frontistes ! »

« Lors de récentes manifestations du FN, nous avons vu des membres actifs et hargneux des organisations les plus violentes d’extrême droite (ceux qui se revendiquent de la croix gammée d’Hitler), mêlés ou responsables du service de sécurité de Mme le Pen. »

« Marine Dèwô » ne peut accepter que la Martinique soit la tribune du dédouanement d’une organisation politique qui distille dans les têtes la haine et l’intolérance, l’exclusion, la misogynie et que la Martinique serve de tremplin à cette femme responsable des propos diffamant, intolérables et extrêmement racistes tenus envers Mme TAUBIRA par de nombreux membres de son organisation.

Peut-être est-ce en hommage aux nombreuses guenons de Martinique, Guadeloupe et Guyane que Mme Le Pen a baptisé son « Opération Cocotier » !?

Comment pourrait il en être différemment ?

M. Dubois Délégué du Front National à l’Outremer, sur les ondes de Martinique Première, face à Maurice Violton, disait qu’ « il n’y a pas de peuple martiniquais »

Les nombreux membres du groupe « Marine Dèwô » tiennent à montrer à Mme Le Pen, à son « toujours-père » Jean-Marie Le Pen, au Front National, aux groupements et associations racistes ainsi qu’à leurs sympathisants et alliés que son peuple n’acceptera pas d’être leur jouet et que son histoire lui a appris ce qu’est le racisme et que les martiniquais n’en voulent plus.

Dans l’optique de fédérer les martiniquais autour de valeurs d’unité et d’humanisme le groupe MARINE DEWO organise un grand rassemblement contre le Racisme et contre l’intolérance. Ce sera le vendredi 05 Juin 2015 à 18:30, sur la Savane, face à l’Impératrice.

 

Karine Varasse

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La chanteuse guadeloupéenne, Joëlle Ursull, a adressé une lettre ouverte au Président de la République, François Hollande, pour s'indigner de ses propos tenus, le 27 ja

Tous les élus vous diront qu’ils aiment la jeunesse du pays, mais difficile d’y croire quand on apprend que depuis des années, la Région Martinique présidée par Serge L

Dans sa dernière édition (1 au 7 juin 2016), l’hebdomadaire « L’Express » révèle en exclusivité des informations sur les raisons de la longue durée de captivité des otages français enlevés au Niger

Pages

« 3 4 5 6 7 »

Articles récents

Suite à notre article paru hier 4 octobre 2018, la Direction du Centre Hospitalier et Universitaire de Martinique a c

Les Martiniquais connaissaient déjà l’état de délabrement du Centre Hospitalier Universitaire abandonné par l'Etat, mais en découvrant indignés les mots employés dans l

La circulation sera modifiée à Fort-de-France à l'occasion de la venue du Président de la République, Emmanuel Macron, le jeudi 27 septembre.

Organisations syndicales (CGTM, CSTM, CDMT, UNSA, USAP, CFTC), retraités, associations écologistes et autres, se sont regroupés pour dire « Nou bon épi sa » !  Ils appe

Pages

« < 3 4 5 6 7 »