Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

A peine les élections municipales passées et le maire Pierre Samot réélu à 80 ans avec 51,57 % des suffrages, une hausse des impôts de plus de 15%, était lachée sur la tête des électeurs du Lamentin en Martinique. Élu de l'opposition, Daniel Marie-Sainte, avait dénoncé la méthode dans un communiqué. Pas du tout décidé à laisser le maire augmenter en toute tranquillité, le chef du groupe du Rassemblement Populaire Lamentinois crie au scandale depuis qu'hier, en conseil municipal,  les élus de la majorité ont décidé d'augmenter leurs indemnités. 

En décembre 1998, le tribunal correctionnel de Fort-de-France a condamné le maire du Lamentin à deux ans de prison avec sursis, 70.000 francs d'amende et deux ans d'inéligibilité pour « corruption, trafic d'influence et favoritisme » dans une affaire de passation de marchés publics. Les électeurs l'ont plébiscité aux élections d'après.

LE GASPILLAGE DE FONDS PUBLICS CONTINUE À LA MAIRIE DU LAMENTIN

 Scandaleux : Lors de la séance publique du Conseil Municipal du jeudi 25 septembre 2014, les élus de la majorité s’octroient des indemnités supplémentaires !

Rappelez-vous, prétextant que les comptes de la ville du Lamentin affichaient un déficit de 2.400.000 € au 31 décembre 2013, le maire a décidé d’accroitre la pression fiscale que subissent les contribuables Lamentinois:

    •  les  taux des impôts locaux ont été augmentés de + 15,64%,
    •  les taux de la Taxe Communale d’aménagement ont été augmentés de +300 % dans certains quartiers

Pourtant, en dépit des sacrifices imposés à la population, les élus de la majorité du Conseil Municipal du Lamentin, se sont octroyés, ce jeudi 25 septembre,  des indemnités de missions sans limites.

Malgré les protestations des élus de l’opposition, les montants de frais, qui seront remboursés aux élus mis en mission, n’ont pas été plafonnés.

L’élu en mission peut dépenser le montant qu’il veut pour son hébergement et sa restauration, il sera remboursé sur présentation des factures quelque soit leur montant!

Plus grave encore, la majorité  municipale, lors de la même séance, a voté des indemnités supplémentaires substantielles au maire en sa qualité de président de la SEMAVIL  et aux autres  élus de la majorité qui administrent la SEM.

Nous avons fait savoir que nous trouvions ce vote indécent  et, même, choquant

Car il est établi que la mauvaise gestion du président de la SEMAVIL l’a conduite  à la faillite et à sa mise en redressement judiciaire.

A cause de ce sinistre financier les salariés de l’hôtel Diamond Rock, près d’une centaine, ont perdu leur emploi.

Le conseil Régional et la CACEM ont dû voler au secours de la SEMAVIL à coup de fonds publics pour  espérer un sauvetage de l’entreprise.

Comment comprendre que le Maire du Lamentin qui perçoit déjà ses indemnités de Maire et celle de vice-président de la CACEM, ainsi que les autres élus qui perçoivent déjà des indemnités d’adjoints au maire, n’aient pas renoncé aux indemnités versées par la SEMAVIL ?

Le 27 septembre 2014

Daniel MARIE-SAINTE

Conseiller Municipal du Lamentin

Chef du groupe du Rassemblement Populaire Lamentinois

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Articles liés

A 80 ans, Pierre Samot, a été réélu dès le premier tour, maire du Lamentin, deuxième ville de Martinique.

Dans la même rubrique...

L'arrivée en Martinique de Ségolène Royal, Ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l' Energie, était annoncée pour le 15 août.

Le samedi 6 décembre à Saint-Anne de 8 à 17 heures, à l'initiative du MODEMAS (Mouvement des démocrates et écologistes pour une Martinique Souveraine), le drapeau martiniquais sera mis à l'honneur.

L'Université des Antilles, donc les étudiants des Antilles, attendront encore que les politiques décident enfin, de leur permettre de travailler sereinement.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Alfred Marie-Jeanne a pris contact avec le gouvernement cubain pour concrétiser l’arrivée en Martinique de médecins cubains, en renfort au Centre Hospitalier Universita

Cinq organisations syndicales du secteur hospitalier ( la CGTM, la CDMT, FO, l'UGTM, l'USAM) se mobilisent pour exiger des moyens, pour faire face à l'augmentation cons

Maitre Raphaël Constant et Philippe Pierre-Charles n’ont pas envie de rire et ils le font savoir au Directeur de l’Agence Régionale de Santé de Martinique.

L'UGTG avait saisi le Tribunal administratif le 25 mars dernier, pour contraindre l'Agence Régionale de Santé (ARS) et le Centre Hospitalier Universitaire de Guadeloupe

Pages

1 2 3 4 5 »