Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

L'Organisation Mondiale de la santé (OMS) et l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS / mobilisent des équipes d'experts en matière d'alerte et d'intervention pour aider les États membres d'Amérique latine et des Caraïbes à se préparer à toute introduction potentielle de la maladie Ebola.

Des Missions de l'OPS et de l’OMS se rendront dans les pays membres au cours des deux prochains mois pour évaluer les niveaux de préparation des pays, à détecter, traiter et contrôler la propagation de tout cas potentiel importé du virus Ebola. En coordination avec les autorités sanitaires nationales, les missions devront évaluer les lacunes et faire des recommandations pour y faire face. L'OPS et l'OMS fourniront une coopération technique de suivi en fonction des besoins de chaque pays.

Les experts du réseau d'alerte et d'intervention de l'épidémie (GOARN) seront déployés si un cas importé du virus Ebola est identifié dans un pays membre, pour aider les autorités nationales de santé, dans la mise en œuvre de leurs plans d'intervention.

Aucun cas d'Ebola n’a été signalé en Amérique latine ou dans les Caraïbes à ce jour. Cependant « le risque d'un cas importé dans la région est réel», a déclaré le Dr Marcos Espinal, Directeur de l'OPS Département de l'OMS contre les maladies transmissibles et analyse de la santé. « Il est important que les systèmes de santé de nos pays soient prêts à réagir rapidement à des cas d'Ebola et à s’assurer qu'ils ne se propagent pas. »

Pour se préparer à un cas potentiel du virus Ebola, les pays doivent avoir la capacité de détecter un patient présentant des symptômes. Les agents de santé doivent être familiers aux critères de détection (symptômes, antécédents de voyage, exposition) et de savoir à quel moment isoler les patients. Ils ont aussi besoin de savoir comment se protéger de l'exposition au virus dans le cadre de leur travail. Les responsables de la santé doivent savoir comment préparer et envoyer les échantillons médicaux pour les tests dans les laboratoires en mesure de diagnostiquer le virus Ebola. Les fonctionnaires du ministère doivent savoir comment et quand effectuer la recherche des  personnes qui ont été en contact.

Pour que l'Amérique latine et les Caraïbes soient bien préparés, l'OPS et l'OMS ont travaillé en étroite collaboration avec ces pays membres afin qu'ils aient le nécessaire politique, les procédures et les capacités de ressources humaines en place, pour gérer toute introduction du virus Ebola. 

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Articles liés

Cuba, les États-Unis et 32 autres pays américains ont approuvé un plan d'action pour éviter la propagation du virus Ebola sur leur continent.

Dans la même rubrique...

Barbade n'a pas suivi la plupart des pays de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) qui imposent une interdiction de voyage aux ressortissants en provenance d'Afrique de

Il n’y aura pas d’interventions chirurgicales dans les hôpitaux publics à Fort-de-France ce lundi 24 février. Seules les urgences seront assurées.

Le Premier ministre du Belize, Dean Barrow, a rejeté une demande du secrétaire d'Etat américain, John Kerry, d'utiliser le territoire de Beliz

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Élections ou pas les brigades financières continuent à fouiller dans les magouilles politiques qui pourrissent le pays…

La Martinique va bientôt accueillir pour la première fois de son histoire une femme, au poste de Procureur de la République.

C’était Samedi 25 avril à Fort-de-France, le rassemblement condu

En grève depuis une semaine, les lycéens en classe de 2BTS MHR Management en Hôtellerie-Restauration du Lycée Nord Caraïbe de Bellefontaine ne savent plus à quel saint se vouer, face au lourd silen

Le Galion retire de la vente, de facon immédiate, du sucre venu d'ailleurs pour cause de présence de corps étrangers métalliques. Le Martiniquais découvre à cette occasion que son sucre n’est pas s

Pages

1 2 3 4 5 »