Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Caraïbes

Farah Marlin et Yrose Pressoir, une mère et sa fille, ont été arrêtées mercredi par les policiers de l’unité chargée de la protection de l'enfance en Haïti. Les deux femmes venaient de quitter le Karibe, un hôtel haut de gamme fréquenté par les étrangers.

Elles venaient de remettre à quelqu’un dont elles ont refusé de donner l'identité, deux enfants de 3 et 4 ans en échange de 20 000 dollars, en espèce. Les deux femmes ne possédaient aucune accréditation pour  l’adoption d’enfants,  ce que conteste leur avocat, Michel Ange Asse. Le juge Borgella Shoute a ordonné leur placement en détention et l’affaire a été confiée à un juge d’instruction.

On estime que 50 000 enfants vivent dans des orphelinats en Haïti et selon l'Agence des Nations Unies, au moins 2000 enfants haïtiens ont été passés en contrebande en 2009, à travers la frontière de la République dominicaine.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le rapport de la Cour des Comptes qui révèle une utilisation plus que suspecte de l'argent public par le CEREGMIA (Centre d’Etude et de Recherche en Economie, Gestion, Modélisation et Informatique

Plus de 4000 travailleurs de la canne à sucre menacent de se mettre en grève,  après des semaines de négociations infructueuses pour obtenir des augmentations de salaire et des avantages sociaux.

Lors de leur entrevue le 18 mars dernier en Guadeloupe au sujet de la crise de l’université des Antilles et de la Guyane, la présidente de la Région Guadeloupe, Josette BOREL LINCERTIN, et le prési

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »