Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

La CSTM fait savoir que vendredi soir, des véhicules de plusieurs membres du bureau syndical ont été dégradés dans l'enceinte de la Maison des Syndicats, à Fort-de-France. Un climat de violence anti-syndicale s'installe dans le pays et dans une démocratie, il y a des raisons de s'inquiéter. Le dialogue social laisse place à des actions en justice et les derniers évevements que signale la CSTM démontrent, une fois de plus, que la Martinique est bien en train de reculer, quand les conflits du travail ne peuvent se règler autour d'une table. 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

« On nous aime, mais on ne nous respecte pas. » Ainsi parlait un pompier, Mickaël Cavely, représentant syndical de la CGTM le 16 février.

La table ronde organisée hier mercredi 24 février à l’ancien Conseil Régional de Martinique a  commencé dans une ambiance tendue, les pompiers et personnels administrat

La réaction d'un syndicat de journalistes après le lynchage médiatique des salariés d'Air France, ne peut que rassurer sur ce qui res

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Il apparaît devant le public le dimanche gras d’habitude, mais déjà ce vendredi, 3 jours avant, Vaval se présente sur les réseaux sociaux. Vaval est dans l’air du temps !

Un groupe de militants du MIM a signé une lettre ouverte pour condamner les quelques élus de la CTM qui, après le scandale du Chlordécone, ont fait « le choix d’infliger à la population Martini

Dans son discours à l’occasion de la commémoration des 20 ans de l’assassinat du Préfet Claude Erignac, le Président de la République a déclaré que « ce qui s’est p

Décidément les comportements de voyous se multiplient chez les élus martiniquais.

Pages

1 2 3 4 5 »