Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

La CSTM fait savoir que vendredi soir, des véhicules de plusieurs membres du bureau syndical ont été dégradés dans l'enceinte de la Maison des Syndicats, à Fort-de-France. Un climat de violence anti-syndicale s'installe dans le pays et dans une démocratie, il y a des raisons de s'inquiéter. Le dialogue social laisse place à des actions en justice et les derniers évevements que signale la CSTM démontrent, une fois de plus, que la Martinique est bien en train de reculer, quand les conflits du travail ne peuvent se règler autour d'une table. 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Serge Letchimy, le président du Conseil Régional de Martinique réagit enfin, 10 jours après le début du blocage du port de Fort-de-France, provoqué par la grève des dockers affiliés au STPF

La réaction d'un syndicat de journalistes après le lynchage médiatique des salariés d'Air France, ne peut que rassurer sur ce qui res

Le « Canard Enchaîné » révèle que sous les mots déguisés en colère, du chef du patronat français Pierre Gattaz, se cache un cri de joie.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le chanteur et compositeur Manno Charlemagne qui avait été hospitalisé dans un hôpital de Miami Beach est décédé ce dimanche 10 décembre à l’âge de 69 ans, des suites

En consultant la presse sur le Net, on peut difficilement y échapper.

Après les vigiles, les chiens, puis la police, les grévistes du Parc Naturel auront eu droit à toutes les indignités, qui éclairent le pays sous un mauvais jour.

Le 25 juin 1805, vente, pour 850,0 Mardi, le Président de la Collectivité Territoriale de Martinique, Alfred Marie-Jeanne, a fait appel aux forces de l'Ordre, pour fair

Les dispositions de la Loi antiterroriste ont soulevé l’inquiétude de la Ligue des Droits de l’homme mais aussi celle des personnes n

Pages

1 2 3 4 5 »