Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Les révélations dans l’affaire HSBC et SwissLeaks concernant des millions de dollars cachés dans les banques suisses ont fait la Une de nombreux journaux en France. Des noms connus de la liste des bénéficaires d'argent dissimulé ont été révélés, comme ceux de Gad Elmaleh ou du chanteur martiniquais Philippe Lavil. Mais étonnement, on n’a pas entendu parler de Guadeloupéen au d'un autre Martiniquais, ayant des comptes auprès de la filiale suisse de HSBC à Genève, qui figurent dans les fichiers SwissLeaks. Dans la liste des 30 pays de la région Caraïbe ayant des ressortissants qui planquent leur argent en Suisse, figurent la Martinique et la Guadeloupe.

 

Dans son édition du 17 févier dernier, « Le Monde » publiait une répartition géographique des clients français de HSBC. Aucun département d’outre-mer n’y figure. Mais dans la liste des pays de la Caraïbe ayant des clients dans la filiale suisse HSBC Private Bank, concernée par les évasions fiscales, figurent la Guadeloupe avec 3.9 millions de dollars et la Martinique pour un montant de 721.900 $.

Cette affaire représente plus de 100 milliards de dollars, de 106.000 clients dans 203 pays. Ces milliards cachés en Suisse, ont été révélés par un ancien informaticien de HSBC en Suisse, Hervé Falciani. Près de 60.000 documents internes de 2006-2007, ont ainsi été décortiqués par un consortium international de 154 journalistes d’investigation.

A la suite de leurs révélations, les autorités judicaires ont ouvert des enquêtes dans de nombreux pays d’Europe, mais aussi dans la Caraïbe, l’Amérique du Sud et Centrale.

En tête des 30 pays de la Région Caraïbe répertoriés dans le dossier HSBC, le Venezuela  arrive en tête avec 14 milliards, suivi en milliards par les Bahamas, les îles Caïmans, les îles Vierges britanniques, Panama, Mexico, Barbade. Les autres montants dont celui de la Guadeloupe se comptent en millions. La Martinique arrive en 29ème position, juste devant Puerto Rico.

Au Venezuela 1.138 clients, dont 490 détenteurs de passeport du pays, sont concernés par cette importante invasion fiscale.

Aux îles Caïmans et aux îles Vierges britanniques, connues pour leurs centres financiers offshore, des citoyens du pays ont été répertoriés comme ayant pratiqué la fuite de capitaux vers la Suisse. Dans le cas des Bahamas, 55 citoyens ou détenteurs de passeports ont été associés à des comptes HSBC Suisse.

Aux Bermudes ils sont 13, à faire partie des clients de la filiale suisse de la banque. 9 à Belize, 4 en Dominique, 1 en République dominicaine, 3 en Haïti, 1 à Grenade et 2 à la Jamaïque.

Le cas de la France

La France est classée n°5 parmi les pays ayant les plus grandes quantités de dollars dans les fichiers des fuites suisses. Elle arrive juste devant Israël, l’Italie, les Bahamas et le Brésil. Selon « Le Monde », qui fait partie du consortium de journalistes : 

« Selon un décompte effectué lors de l'enquête judiciaire, l'ensemble des avoirs détenus sur les comptes, entre novembre 2006 et mars 2007, est de 180,7 milliards d'euros. Les enquêteurs ont choisi de calculer ces avoirs en prenant la moyenne sur l'ensemble de la période pour laquelle ils détenaient des opérations.

Sur ces 180,7 milliards d'euros, 85,5 milliards sont des avoirs déposés sur des profils de sociétés offshores, soit près de la moitié. En France, ces avoirs offshores, qui s'élèvent à 5,8 milliards d'euros, se répartissent entre les îles Vierges britanniques à 54 % et le Panama à 34 %.

Soixante personnes physiques ou morales françaises détenaient plus de 15 millions de dollars, soit environ 11 millions d'euros en 2007. Les Français disposaient en moyenne de 2 millions de dollars – environ 1,5 million d'euros – sur leurs comptes, rapporte M. Eckert. Mais cette somme varie fortement en fonction de la période considérée, et elle est tirée vers le haut par des comptes disposant de beaucoup d'avoirs. 

Combien sont poursuivis ?

Des procédures judiciaires sont en cours pour ceux n'ayant pas coopéré avec le fisc ou dont les cas sont trop graves pour se régler par une simple transaction. Pour 31 personnes, l'enquête est terminée et pour 31 autres elle est toujours en cours. Les avoirs chez la banque suisse de cette soixantaine de personnes s'élèveraient à 276,45 millions d'euros. »

Freepawol continue ses investigations pour savoir pourquoi les départements français de Martinique et Guadeloupe figurent sur la liste des pays de la Caraïbe.

A moins qu’enfin nous soyons bien entrés dans notre Caraïbe.

A suivre...


 

 

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La Région annonce que le financement du Très Haut débit est acquis.

Le Ti-Punch fait partie du patrimoine national martiniquais, une évidence que n’a pas démenti l’important public venu à l’Habitation Clément vendredi soir pour assister

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »