Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

En Martinique comme partout ailleurs sur le territoire français, l’annonce surprise du Président de la République mettant fin au confinement le 11 mai 2020,  n’a pas provoqué de cri de joie, aucun citoyen ne pouvant supporter de vivre en liberté surveillée. A l’anxiété provoquée par la pandémie et deux mois d’assignation à résidence sous peine de sanctions, s’ajoute avec ce déconfinement surprise, la peur de la contamination, tellement la reprise du travail et l’ouverture des écoles se font sans préparations. Le sentiment d’insécurité est au plus haut après les annonces contradictoires et les mensonges du gouvernement, qui ont détruit la confiance. C’est dans ses conditions que ce lundi 11 mai, les Martiniquais subiront un des nombreux effets collatéraux de l’amateurisme de ce gouvernement, puisque les transports ne reprendront que progressivement « au regard des contraintes d’exploitations qui découlent des prescriptions gouvernementales.» Dans un communiqué, Martinique Transports informe les passagers que des aménagements sont à réaliser dans les véhicules et les navires, aux points d’arrêts mais aussi dans les gares routières et maritimes pour répondre dans un temps, très court, à toutes ces recommandations.

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Les Martiniquais connaissaient déjà l’état de délabrement du Centre Hospitalier Universitaire abandonné par l'Etat, mais en découvrant indignés les mots employés dans l

Au moment où la Martinique semble être le lieu que le gouvernement a choisi pour accueillir tous les malades du Covid-19, contaminés sur les navires de croisière qui pa

Ce lundi 13 avril au cours de son allocution aux Français sur la pandémie de Covid-19, 

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Élections ou pas les brigades financières continuent à fouiller dans les magouilles politiques qui pourrissent le pays…

La Martinique va bientôt accueillir pour la première fois de son histoire une femme, au poste de Procureur de la République.

C’était Samedi 25 avril à Fort-de-France, le rassemblement condu

En grève depuis une semaine, les lycéens en classe de 2BTS MHR Management en Hôtellerie-Restauration du Lycée Nord Caraïbe de Bellefontaine ne savent plus à quel saint se vouer, face au lourd silen

Le Galion retire de la vente, de facon immédiate, du sucre venu d'ailleurs pour cause de présence de corps étrangers métalliques. Le Martiniquais découvre à cette occasion que son sucre n’est pas s

Pages

1 2 3 4 5 »