Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le maire du Lamentin a annoncé,  quelques semaines après les élections, le montant de la dette et du déficit de la ville. Les électeurs n'ont plus que leurs yeux pour pleurer, les impôts seront augmentés de 15%. 
Le chef de file de l'opposition MIM au conseil municipal, Daniel Marie-Sainte, mène de front deux combats : dénoncer la gestion de la ville par la majorité municipale et le parti pris des plus importants médias locaux qui selon lui, choisissent le camp au pouvoir. Le conseiller municipal et vice-président de la Région, veut faire savoir que les comptes présentés par le maire, au dernier conseil municipal, sont insincères. 

Conseil Municipal du Lamentin du mardi 29 avril 2014

Intervention de Daniel MARIE-SAINTE

 

I°) Présentation du Compte Administratif 2013

A l’analyse du Compte Administratif 2013, voila ce qui caractérise la gestion de la majorité municipale en 2013 : Malgré un accroissement des recettes, cette gestion a mis dans le rouge les comptes de la ville du Lamentin.

Effet :

Primo, contrairement à ce qui est affirmé dans votre rapport de présentation (page 18) les recettes de fonctionnement en 2013 n’ont pas diminuer par rapport à celles de l’année 2012.

Mais oui ! Elles ont augmenté de 1M€, passant de 57,6 M€ à 58,6 M€ !

La pression fiscale sur les ménages, elle aussi, a augmenté.

Les contributions directes des familles, perçues par la ville du Lamentin, ont augmenté de 3,37%.

Les recettes d’octroi de mer, dont on aurait pu craindre la diminution, ont progressé de 7,78% entre 2012 et 2013.

Secundo hélas, les dépenses que vous avez effectuées en 2013, ont augmenté davantage que les recettes que vous avez encaissées.

Il en résulte que votre Compte administratif 2013 affiche, au 31 décembre, un déficit de 2,4 M€, ce qui représente 4% des recettes de la section de fonctionnement ! Il ne s’agit là, et rien de moins, que d’une mauvaise gestion dont les contribuables du Lamentin paieront très cher les conséquences sur plusieurs plans. Mais plus grave encore, permettez-moi d’émettre un doute sérieux  quant à la sincérité de ce Compte Administratif, car il n’inclut aucune provision pour risques, alors que la ville s’est portée garant pour la SEMAVIL.

Et le risque est sérieux… et je pense, avéré.

Pour affirmer cela, je m’appuie sur Article R2321-2
 CGCT, modifié par le Décret n°2005-1661 du 27 décembre 2005 - art. 12 JORF 29 décembre 2005, qui dispose que « Pour l'application du 29° alinéa de l'article L. 2321-2, une provision doit être constituée par délibération de l'assemblée délibérante dans les cas suivants :

Dès l'ouverture d'une procédure collective prévue au livre VI du code de commerce, une provision est constituée pour les garanties d'emprunts, les prêts et créances, les avances de trésorerie et les participations en capital accordés par la commune à l'organisme faisant l'objet de la procédure collective. Cette provision est constituée à hauteur du risque d'irrécouvrabilité ou de dépréciation de la créance ou de la participation, estimé par la commune. La provision pour participation prend également en compte le risque de comblement de passif de l'organisme. Pour les garanties d'emprunts, la provision est constituée à hauteur du montant que représenterait la mise en jeu de la garantie sur le budget de la commune en fonction du risque financier encouru. » (Fin de citation).

Les média nous ont appris que la SEMAVIL aurait été mis en redressement judiciaire par le Tribunal Mixte de Commerce à la demande du Procureur de la République.

Dans un extrait du Kbis de la SEMAVIL édité le 10 février 2014, par le secrétariat-greffe du Tribunal Mixte de Commerce de Fort de France, il est mentionné, je cite :

«  Ouverture d’une procédure de Redressement judiciaire

En date du 08/10/2013, le Tribunal de Commerce de Fort-de-France a prononcé l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire contre la Société d'Economie Mixte d'Aménagement de la Ville du Lamentin (SA)...

A ouvert une période d'observation pour une durée fixe et a fixé au 14/01/2013, la date de cessation de paiements.

Date d’effet : 08/10/2013 » (Fin de citations)

Cette information est-elle exacte ou est-elle fausse ?

Question primordiale :  le Tribunal s’étant positionné pourquoi dans le Compte Administratif 2013, il n’en est tenu aucun compte ?

Dans ces conditions, Mr le Maire, vous comprendrez certainement que ne pouvons pas voter votre Compte Administratif 2013.

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Serge Letchimy, le Président du Conseil Régional demande à Camille Chauvet, d'enlever de sa page Facebook, la photo et les propos, dénigrants Corinne Mencé-Caster, la P

Une visite sur le site de la Ville de Fort-de-France et une image insolite a attiré notre attention : Dans la rubrique « Partenaires » on trouve : L'Union Européenne, le Conseil Ré

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le Parc Naturel Régional n'évoque pas la zénitude, loin de là. Depuis l'arrivée à sa tête du conseiller exécutif Louis Boutrin, le climat reste perturbé.

Un nouveau Directeur Général arrive bientôt au Centre Hospitalier Universitaire de Martinique. Benjamin Garel est attendu début août. L’information est donnée par le si

Le lancement commercial du TCSP  sans cesse annoncé est annoncé par la Collectivité Territoriale de Martinique.  En attendant de pouvoir s’y embarquer, citons Sénèque : « C’est quand on n’a plus d’

Christian Ursulet, ancien Directeur Général de l'Agence Régionale de Santé en Martinique, est actuellement à la retraite.

Un collectif de plusieurs associations s'est mobilisé le samedi 9 juin pour attirer l'attention des autorités sur le désastre sanitaire qui touche la Martinique avec l’

Pages

1 2 3 4 5 »