Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

L'UGTG avait saisi le Tribunal administratif le 25 mars dernier, pour contraindre l'Agence Régionale de Santé (ARS) et le Centre Hospitalier Universitaire de Guadeloupe à prendre des mesures urgentes pour protéger et soigner la population, face à l'épidémie du Covid-19.  L'organisation syndicale soutenait que «  la condition d'urgence est remplie compte tenu de la dégradation constante de l'état sanitaire du pays, et en particulier de la Guadeloupe dû à la propagation rapide du virus Covid-19. Pour l'UGTG, « la situation sanitaire du pays exige que soient prises des mesures de test de la population beaucoup plus étendues, ainsi que des mesures de diffusion et d'utilisation de traitements à base d'hydroxycloroquine et d'azithromycine. Le Tribunal Aministratif de Guadeloupe enjoint au CHU et à l’Agence Régionale de Santé de la Guadeloupe de passer commande des doses nécessaires au traitement de l’épidémie de Covid-19 par l’hydroxychloroquine et l’azithromycine, comme défini par l’IHU Méditerranée infection, et de tests de dépistage du covid-19, le tout en nombre suffisant pour couvrir les besoins présents et à venir de la population de l’archipel Guadeloupéen et dans le cadre défini par le décret n° 2020-314 du 25 mars 2020.

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La solidarité pour les soignants ne fait pas défaut dans nos régions dites outre-mer, face à la pendémie du Coronavirus.

La ministre des outre-mer annonce aux étudiants qui envisagent de rentrer au pays pour les vacances, qu'ils seront soumis à une quatorzaine stricte en raison de la pand

Selon les chiffres de l'Agence Régionale de Santé de Guyane, qui annonçait mardi 2.593 cas confirmés de Covid-19, 8 décès et 15 patients en réanimation, la situation sanitaire continue à se dégrade

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Au sein du PPM et parmi les sympathisants, le délire autoritaire de Ser

Les organisations syndycales CDMT CGTM CSTM FO FSU UGTM UNSA USAM, réagissent aux violences policières qui se sont produites devant le

Après les violences policières exercées sur un jeune manifestant, Kéziah Nuissier,  frappé violement par plusieurs gendarmes,

Maître Raphaël Constant, ne cache pas qu'il est un avocat militant. Il le précise. Dans les salles d'audience ou en dehors, il est connu pour sa liberté de parole.

Pages

1 2 3 4 5 »