Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le 19 mars dans un communiqué sur l’épidémie du Covid-19 en Martinique, le mouvement politique Péyi-a appelait le Préfet et l’Agence Régionale de Santé (ARS)  « à renforcer les moyens en faisant appel à des médecins étrangers (ex : médecins cubains). » Les dirigeants du mouvement, Jean-Philippe Nilor et Marcellin Nadeau s’adressent cette fois au Président de la République, Emmanuel Macron pour renouveler cette demande de renfort par des médecins cubains et demandent aussi, « Partant de la possibilité du malade d’avoir le choix de son traitement, que l’on parle de l'interféron alpha 2b testé par les Cubains, de la Chloroquine proposée par le Professeur Raoult en France et officiellement utilisée aux Etats-Unis ou des succès obtenus par la Chine dans la guérison de nombreuses et nombreux malades, la question pour ces malades est de guérir ou mourir. Aussi, nous ne saurions accepter que la Martinique et les autres territoires dits d’outremers soit écartés de ces protocoles.»

 

Jean-Philippe NILOR

Député de Martinique
12, Rue Paul LANGEVIN 97228 SAINTE-LUCE 
jean-philippe.nilor@wanadoo.fr

Marcellin NADEAU

Maire du Prêcheur Hôtel de Ville 97250 PRÊCHEUR

marcelin.nadeau@wanadoo.fr

Monsieur Emmanuel MACRON Président de la République Palais de l’Élysée
55, Rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 PARIS

Martinique, le 23 mars 2020

page1image1243776 page1image1243968

Objet : Etat d’urgence sanitaire Situation de la Martinique

Monsieur le Président de la République,

Depuis plusieurs semaines, de nombreux pays sont très lourdement impactés par la crise sanitaire sans précédent provoqué par la propagation du virus Covid-19.

Plus que jamais, en Martinique, notre insularité et notre éloignement imposent que des mesures adéquates soient prises pour éradiquer ce fléau.

Aussi, sans être exhaustifs sur l’ensemble des dommages provoqués par cette crise, nous nous devons de mettre en exergue un certain nombre de problématiques et de vous alerter sur certains points qui nous paraissent essentiels :

L’urgente nécessité d’avoir des moyens à la hauteur du risque encouru par le personnel hospitalier, le personnel soignant dans son ensemble et la population ; notre attention a été attirée quant à la pénurie en masques, respirateurs et autres moyens pour le CHU de Martinique.

L’urgence du renforcement des moyens humains par la venue de médecins étrangers. La

LOI n° 2019-774 du 24 juillet 2019 relative à l'organisation et à la

transformation du système de santé permet désormais de renforcer notre capacité d’intégration dans le système de santé des médecins ayant obtenu leur diplôme dans un pays extérieur à l’Union Européenne. Dans une lettre ouverte en date du 19 mars 2020, nous demandions aux Directeur Général de l’ARS et Préfet de Martinique de se faire les relais de cette demande auprès de vous et singulièrement pour la venue de médecins cubains.

➔ Le droit à l’expérimentation pour les différents traitements possibles ; Une autre préoccupation majeure concerne les médicaments présentés comme ayant prouvé leur efficacité. Partant de la possibilité du malade d’avoir le choix de son traitement, que l’on parle de l'interféron alpha 2b testé par les Cubains, de la Chloroquine proposée par le Professeur Raoult en France et officiellement utilisée aux Etats-Unis ou des succès obtenus par la Chine dans la guérison de nombreuses et nombreux malades, la question pour ces malades est de guérir ou mourir. Aussi, nous ne saurions accepter que la Martinique et les autres territoires dits d’outremers soit écartés de ces protocoles. Notre insularité et notre éloignement imposent que des dispositions soient prises au plus tôt pour nous permettre l’accès à ces traitements aves les stocks afférents.

La mise en place urgente d’une assistance particulière et ciblée pour tous les personnels en contact avec le publicd’où une exposition quotidienne ; les employés de commerce, les agents de sécurité, les agents de nettoyage des structures et commerces maintenus ouverts pendant cette période, les policiers, les aides ménagères et aidants familiaux qui interviennent auprès de personnes vulnérables, les assistantes maternelles de plus en plus sollicitées pour faire face aux situations de parents mis en quatorzaine ou mobilisés professionnellement ...

Cette situation de crise a également de lourdes conséquences sur le tissu économique et les entreprises de notre territoire que nous entendons défendre. Un point précis sera fait avec l’ensemble des acteurs de ce secteur que nous ne manquerons pas de vous transmettre.

A situation exceptionnelle, moyens exceptionnels...

Comptant vivement sur votre compréhension de la nécessité de mesures fortes pour la Martinique et l’ensemble des dits outremers, nous vous adressons, Monsieur le Président de la République, nos salutations respectueuses.

 

Jean-Philippe NILOR Marcellin NADEAU

Député de Martinique Maire du Prêcheur

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Un message a circulé d’abord sur WhatsApp, avant de s’échanger sur Facebook.

Le journal Jamaica Observer informe qu'un navire de croisière MSC Meraviglia comptant plus de 4500 passagers et plus de 1600 membres d'équipage s'est vu hier mardi 25 f

C'est sur la page Facebook du préfet qu'on l'apprend et c'est une victoire populaire.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Maitre Raphaël Constant et Philippe Pierre-Charles n’ont pas envie de rire et ils le font savoir au Directeur de l’Agence Régionale de Santé de Martinique.

L'UGTG avait saisi le Tribunal administratif le 25 mars dernier, pour contraindre l'Agence Régionale de Santé (ARS) et le Centre Hospitalier Universitaire de Guadeloupe

Le 19 mars dans un communiqué sur l’épidémie du Covid-19 en Martinique, le mouvement politique Péyi-a appelait le Préfet et l’Agence Régionale de Santé (ARS)  « à renfo

« Des médecins cubains pour lutter contre la pénurie de professionnels en Martinique. » annonçait la presse début juin 2019.  Près d’un an plus tard, les médecins du Ce

Pages

1 2 3 4 5 »