Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

 

L'archevèque de Martinique, David Macaire, publie un communiqué invitant les fidèles catholiques à observer les mesures de protection à cause de la menace épidémique du Coronavirus. En conséquence il « dispense tous les fidèles des obligations habituelles liées au temps du Carême et de Pâques, notamment en matière de confession et de communion. » L’archevêque préconise d'autres mesures concernant les rassemblements pour tenir compte des préconisations du gouvernement et rappelle les gestes barrières aux fidèles.

Chers pères, Chers curés, Chers fidèles,

En raison des mesures gouvernementales concernant l’interdiction de tout rassemblement de plus de 100 personnes à cause de la menace épidémique du coronavirus, l’archevêque de Martinique dispense tous les fidèles des obligations habituelles liées au temps du Carême et de Pâques, notamment en matière de confession et de communion.

Cela dit, cette contrariété, qui modifiera profondément nos habitudes pendant quelques semaines, est peut-être une grâce pour notre manière d’être en Eglise. Cela nous invite à approfondir notre vie ecclésiale en famille et en PCE : Dieu n’est pas en quarantaine, « Il frappe à la porte et entre chez nous » (Ap 3,20).

Voici donc les mesures que je préconise :

● Rassemblements dans les églises : Les rassemblements dans les églises et les salles paroissiales se feront dans les conditions suivantes : Moins de 100 personnes / 1 ou 2 personnes par banc (les personnes vivant sous un même toit pourront éventuellement occuper le même espace) / 1 équipe d’accueil veillera au respect des normes. Malheureusement, on ne pourra pas accueillir tout le monde.

● Personnes fragiles (plus de 70 ans, diabétiques, hypertendus, ...) : Selon les recommandations des autorités sanitaires, il leur est recommandé de ne pas se déplacer et d’éviter les rassemblements. Nous les invitons à s’unir spirituellement aux célébrations grâce aux diffusions des médias catholiques (un programme adapté sera diffusé ultérieurement).

● Messes (moins de 100 personnes) : Les prêtres favoriseront les messes en quartier là où c’est possible. Les messes célébrées à l’église devront respecter la limitation du nombre de fidèles. Les messes ne devront pas être trop longues (une quarantaine de minutes) afin de permettre aux prêtres d’augmenter le nombre de messes. On privilégiera un temps d’adoration du Saint-Sacrement en lieu et place de la communion pour les groupes excédant 30 personnes. On fera attention aux quêtes et au circuit des quêtes.

Gestes barrières : Nous rappelons les attitudes de précaution déjà signalées : faire attention à se laver les mains et à éviter les contacts, modifier en ce sens la démarche de paix (sous une autre forme laissée à l'appréciation de chaque curé) et, lorsque la communion est donnée (pour les petits groupes de 10 à 20 personnes), elle sera donnée dans la main.

Confessions : Les prêtres confesseront uniquement là où une protection sanitaire sera assurée (confessionnal, vitre, masques...).

● Carême des veilleurs: Le Carême des veilleurs se poursuit. Les rassemblements des « candélabres » se feront dans les conditions susdites. Cependant, durant toute la crise sanitaire, on fera en sorte d’exposer le Saint-Sacrement dans les églises paroissiales le plus longtemps possible. Dans la nuit de la saint Joseph, du 18 au 19 mars (minuit-1h00), les fidèles qui le peuvent sont invités à prendre une heure de veille et de prière chez eux aux intentions des malades, des soignants, des personnes confinées, des travailleurs et des entreprises en danger... Ils pourront éclairer une de leurs fenêtres pour signifier cette veille.

● Pâques en PCE : Les Petites Communautés Ecclésiales (PCE) se prépareront à célébrer les fêtes pascales en petits groupes dans les quartiers. Pour ce faire, elles devront dès maintenant trouver un lieu adéquat pour rassembler la communauté (toujours moins de 100 personnes), organiser les temps de prière de Pâques. Un kit « Pâques en PCE » sera fourni pour vivre le Jeudi Saint (le prêtre pourra organiser le passage du Très-Saint-Sacrement à travers les quartiers avec arrêt à certaines stations), le Chemin de croix et l’Office de la Passion, une mini-veillée pour célébrer la Résurrection, pendant la nuit du Samedi Saint...). Les baptêmes des catéchumènes seront maintenus selon les conditions susdites.page1image14725120

● Autres célébrations : Les célébrations des funérailles, des étapes de baptême et des baptêmes sont maintenues dans les conditions susdites. Les dispositions particulières relatives à la catéchèse seront communiquées directement aux personnes concernées.

 

13 mars 2020,
+ fr. David Macaire
Archevêque de Saint-Pierre et Fort-de-France

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Bernard Hayot a fait preuve de solidarité envers les soignants de Martinique, que l'État a été incapable de protéger face au risque de contagion du Covid-19 .

L'UGTG avait saisi le Tribunal administratif le 25 mars dernier, pour contraindre l'Agence Régionale de Santé (ARS) et le Centre Hospitalier Universitaire de Guadeloupe

L'UGTG n'a pas avalé la tisane étourdissante du Préfet de la Guadeloupe, qui a décidé de maintenir le couvre-feu alors que commence le déconfinement ce lundi 11 mai.

Pages

« 3 4 5 6 7 »

Articles récents

Bernard Hayot a fait preuve de solidarité envers les soignants de Martinique, que l'État a été incapable de protéger face au risque de contagion du Covid-19 .

Claudine Bajazet, maire de la commune de Sainte-Rose en Guadeloupe,  ne laissera pas les enfants et les familles de sa commune, Sainte-Rose, livrés aux décisions d’un P

Manifestement ce ne sont pas seulement les rivières qui s'assèchent pendant le carême, qui semble griller quelques neurones chez des adversaires d'Alfred Marie-Jeanne,

Ce lundi 13 avril au cours de son allocution aux Français sur la pandémie de Covid-19, 

La Martinique bénéficie d’un soleil quotidien à faire maudire le confinement.

Pages

« < 3 4 5 6 7 »