Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

La photo en étonnera plus d'un, mais c'est la preuve que toutes les manoeuvres pour empêcher la présidente de l'Université des Antilles de rencontrer le Président de la République, François Hollande, ont échouées. Corinne Mencé-Caster a reçu une invitation de la Préfecture de Guadeloupe pour être présente aux côtés de la dizaine d'étudiants du pôle universitaire de Guadeloupe. Des étudiants que la Préfecture l'avait chargé d'identifier et de solliciter sur la question de l'insertion professionnelle. L'échange a été bref mais a néanmoins permis, au travers d'une franche poignée de mains à la présidente de l'UA, d'entendre le Président de la République s'engager très fermement à résoudre, au plus vite, la situation institutionnelle de l'Université des Antilles. 

Le Président a tenu à rappeler à la présidente de l'Université, sa volonté de créer deux IUT et de soutenue financièrement l'UA. Les étudiants ont beaucoup apprécié et ont avoué se sentir pleinement rassurées. En Guadeloupe comme en Martinique, les étudiants sont très attaches à l'unité de leur université. Eux ils pensent à leur avenir et ne sont pas mêlés au scandale des détournements de fonds européens au CEREGMIA.

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

En consultant le portail de l'Etat en Guadeloupe, on découvre que le Président de la République recevra des étudiants, ce que ceux de Martinique réclament.

La surprise a été grande de découvrir dans le vide sanitaire de l’Université de Martinique, sous la bibliothèque qui accueille étudiants et enseignants, des centaines d

Des étudiants de Guadeloupe pourront rencontrer François Hollande, lors de son passage en Guadeloupe le 10 mai.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le journal Jamaica Observer informe qu'un navire de croisière MSC Meraviglia comptant plus de 4500 passagers et plus de 1600 membres d'équipage s'est vu hier mardi 25 f

Un message a circulé d’abord sur WhatsApp, avant de s’échanger sur Facebook.

La séance plénière de la Collectivité Territoriale de Martinique de ce mois de février, quelques  jours avant le Carnaval, a été l’occasion d’un échange troublant

La grève des enseignants en Martinique qui dure depuis plus de deux mois, inquiète légitiment les parents qui pensent à la scolarité de leurs enfants.

On sétonnait de ne pas le voir lors de certains évènements au pays, le Député Jean-Philippe Nilor rassure.

Pages

1 2 3 4 5 »