Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

La colère gronde à l'Université Antilles-Guyane en Guadeloupe. Hier la rencontre entre l'intersyndicale, la Présidente de l'UAG, Corinne Mencé-Caster et la Présidente du Conseil Régional, Joseph Borel-Lincertin, n'a pas permis d'obtenir les réponses attendues.

Ce mardi 18 mars,  le Président du Conseil Régional de Martinique Serge Letchimy ,a rencontré son homologue en Guadeloupe et le communiqué qu'ils ont publié après leurs échanges, ne satisfait pas l'intersyndicale.   Dans une lettre signée de Marc Blanc, le représentant des personnels de l'UAG (A&I – UNSA), les collègues sont conviés à des assemblées générales ce mercredi à midi, à Fouillole et au Camp Jacob​. 

universite_reunion_martinique_guadeloupe_cp.pdf

La lettre adressée par Marc Blanc,  le représentant des Personnels de l’UAG (A&I – UNSA)

Mesdames, Messieurs, Chères et Chers Collègues,

Je vous prie de trouver ci-joint le communiqué de presse, de ce jour, des présidents des conseils régionaux de Guadeloupe et de Martinique relatif à la création d’une université des Antilles.

À cet effet, je suis consterné que la décision soit prise uniquement par la gouvernance et les présidents des régions, sans aucune réunion de l’organe décisionnel de l’UAG, à savoir le conseil d’administration et sans l’avis du comité technique. Pire, la décision est  aussi avalisée sans aucune consultation de la communauté universitaire. À quoi bon, une consultation démocratique sur les pôles à l’issue, si, déjà, le débat est d’avance clos ?

En second lieu, la création d’une commission sous l’autorité de deux hautes personnalités des deux collectivités est contraire au principe de l’autonomie des universités. Si, je comprends bien, sommes-nous des irresponsables patentés pour que l’on nous dépossède de l’avenir de notre établissement.  Par ailleurs, je rappelle qu’il n’existe qu’un seul comité technique à l’UAG. La formule de Clemenceau reste plus que jamais d’actualité  ; « si vous voulez enterrer un problème, nommez une commission ».

Enfin, le communiqué précise que la commission veillera à garantir les droits et statuts des personnels. Là aussi, je m’interroge sur la  formule utilisée, étant donné que les emplois de titulaires dépendent de l’État et ceux des contractuels sont étroitement liés aux crédits du ministère.

Pour conclure, je ne peux que vous invitez à participer massivement aux assemblées générales de l’intersyndicale  à Fouillole et au Camp Jacob, demain 19/03/14 à 12 heures.  N’écoutez pas les sirènes qui vous chantent un autre discours, mais qui n’ont rien fait pour vous depuis plusieurs années, car l’avenir de notre établissement et des personnels est en jeu, aujourd’hui. Demain, il sera trop tard pour se larmoyer.

Le moment est donc venu ou chacun(e ) assumera ses responsabilités à tous les niveaux.

Très cordialement.

M. BLANC Marc

Représentant des Personnels de l’UAG (A&I – UNSA)

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Catherine Conconne, Première vice-présidente PPM du Conseil Régional de Martinique, adjointe au maire de Fort-de-France, en charge de la sécurité de la capitale,  vient d’être co

Un vent de scandale souffle sur l’Université Antilles Guyane depuis que le rapport 2012 de la Cour des Comptes,  consacré à la gestion de l’UAG sur la période 2005-2010,  a été connu.

Serge Ménil qui n'est pas connu pour être un syndicaliste excessif dans ses propos, dit aujourd'hui les quatre vérités concernant ces fonctionnaires qui sont envoyés, tels des éléphants malades, mo

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Les responsables de l'empoisonnement au chlordécone des populations de Martinique ne peuvent plus vendre tranquillement.

Pour le CNCP (Comité National des Comités Populaires), le Président démissionnaire du Chili, Évo Morales a été chassé du pouvoir, victime de la stratégie des classes dominantes prédatrices.

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

Pages

1 2 3 4 5 »