Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

La ministre de la Justice Christiane Taubira, en désaccord avec l'exécutif sur le projet de déchéance de nationalité des auteurs d'actes de terrorisme, a remis sa démission au Président République de la République François Hollande, ce mercredi 27 janvier 2016. Elle est remplacée par Jean-Jacques Urvoas, président de la commission des Lois de l’Assemblée nationale, ou s’ouvre le débat sur la révision constitutionnelle.

Christiane Taubira aura montré un sacré courage à son poste de ministre de la Justice de la France, pendant trois ans.  Brillante et rebelle, on peut ne pas toujours approuver ses choix, on ne peut qu'admirer sa détermination.

Respect madame !
 
Les racistes de tous les camps politiques français peuvent se réjouir, les femmes et hommes d'honneur retiendront votre dignité.
 
Vous avez été choisie grâce à votre courage, à vos convictions de gauche inébranlables, pour porter la loi du 18 mai 2013 sur le mariage pour tous.  Dans ce pays dit des droits de l’homme, la France a eu la chance d’avoir une grande dame comme vous pour affronter les haineux qui n’ont pas su comprendre, admettre, qu’on ne peut haïr l’autre au nom de sa différence. 
 
On a vu des larbins de nos régions se coucher pour plaire au maître de la colonie, vous avez résisté. Oui, « Parfois résister c'est rester, parfois résister c'est partir » ! 
 
Bonne route Madame !
 
Dans les colonies nous avons souvent été fiers de vous entendre. Nous avons souri ou franchement rigolé de regarder ces petits Députés, qui sur les bancs du Parlement, convaincus d'une supériorité illusoire, vous attaquaient sans jamais réussir à vous ébranler, incapables d'atteindre votre hauteur. Tchiiip !  
 
Bonne route Christiane Taubira !
 
Lisa David

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La dernière ineptie prononcée par Nadine Morano, celle

Le journal télévisé de Martinique 1ère ce mercredi

La directive européenne  « Secret des affaires » visant, veut-on nous faire croire, à la protection des informations des entreprises, a été votée le 14 avril par les eu

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

Depuis quelques jours circulent sur les réseaux sociaux les photos de la cuisine de l’IMFPA (Institut Martiniquais de Formation Professionnelle pour Adultes), organisme territorial de forma

Au Conseil des ministres de ce mercredi 5 février 2020, Stanislas Cazelles, administrateur civil hors cla

L'Union des Femmes de Martinique ne se contente pas de la lutte pour les droits des femmes ou contre les discriminations et violences faites à celles-ci.

Lors de cette fameuse soirée du Mardi 28 janvier 2020, n’en déplaise à

Pages

« < 1 2 3 4 5 »