Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

 Le gouvernement de la Jamaïque a activé l'équipe nationale d'intervention d'urgence pour coordonner et renforcer la réponse du pays à l'épidémie actuelle du virus Chikungunya. Une somme supplémentaire de 150 millions de dollars a été allouée à la riposte au Chikungunya, pour une campagne de nettoyage massif, visant à détruire et enlever les sites de reproduction des moustiques. 

L'équipe nationale d'intervention d'urgence, qui est dirigé par le Premier ministre Portia Simpson-Miller, comprend des représentants des ministères clés, les organismes et les intervenants non gouvernementaux dont le Bureau de la préparation aux catastrophes et à la gestion des urgences (ODPEM) qui a un rôle de premier plan dans la coordination et la mise en œuvre.

L'activation de l'équipe nationale d'intervention d'urgence est au niveau 2, ce qui signifie que l'activation est liée à un événement particulier. Elle pourra fournir un cadre de gestion solide, complet, intensif et extensif pour la prévention, l'atténuation et les mesures d'intervention qui concernent d'autres maladies transmissibles dont le virus Ebola, a indiqué un communiqué du gouvernement.

Une attention particulière est accordée aux différents lieux d'entrée à la Jamaïque et à la sensibilisation et la formation des premiers intervenants clés, y compris les travailleurs de la santé. En collaboration avec le ministère de la Santé. La formation des autres parties prenantes, y compris les agents d'immigration, les agents des douanes et les autres travailleurs des aéroports et des ports maritimes sera intensifiée.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Articles liés

La Fédération des employeurs de la Jamaïque (JEF) se dit préoccupé par la menace qui pèse sur la productivité dans l'île, suite à une augmentation du nombre de cas suspects du virus Chikungunya. Le

Un des principaux responsables de la santé invite les acteurs du tourisme dans les Caraïbes, à ne pas fermer les yeux sur la propagation du chikungunya. 

Les autorités sanitaires ont indiqué que la maladie transmise par les moustiques, le chikungunya, a échappé à tout contrôle, ce qui affecte la population dans les 17 circonscriptions de l'île.

Dans la même rubrique...

Moins alarmiste que Marisol Touraine, la ministre de la Santé en France, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) « ne

Le Député de Martinique, Jean-Philippe Nilor, alerte Mme la ministre des affaires sociales et de la Santé sur le manque de moyens sanitaires qui existent en Martinique.

Le responsable du Service Médical de la Santé de Sainte-Lucie, le Dr Sharon Belmar-George, a déclaré que le pays a décidé d’améliorer sa capacité à répondre à une menac

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

La grève des enseignants en Martinique qui dure depuis plus de deux mois, inquiète légitiment les parents qui pensent à la scolarité de leurs enfants.

On sétonnait de ne pas le voir lors de certains évènements au pays, le Député Jean-Philippe Nilor rassure.

Depuis quelques jours circulent sur les réseaux sociaux les photos de la cuisine de l’IMFPA (Institut Martiniquais de Formation Professionnelle pour Adultes), organisme territorial de forma

Au Conseil des ministres de ce mercredi 5 février 2020, Stanislas Cazelles, administrateur civil hors cla

Pages

1 2 3 4 5 »