Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Les autorités sanitaires enquêtent sur la mort de deux personnes, pour déterminer si elles ont été provoquées par le chikungunya. Le Secrétaire permanent du Ministère de la santé, du bien-être et de l'environnement, Luis de Shong, a déclaré que la cause des deux décès suspects n'a pas été confirméé par des tests de laboratoire.

 

« Les deux patients âgés sont morts à la maison. Le Ministère de la santé étudie actuellement ces cas, pour déterminer la cause de la mort. Il exhorte la population à être vigilante et à contribuer à la lutte contre le chikungunya », a déclaré de Luis de Shong.

À ce jour, il ya eu 173 cas confirmés en laboratoire et 1.220 cas suspectés d'infection liée au Chikungunya à Saint-Vincent, où la maladie a été diagnostiquée pour la première fois en Avril 2014.

Luis de Shong a rappelé que le ministère continue à mettre en œuvre des activités de surveillance et de lutte antivectorielle comme une réponse au virus, précisant que bien qu'il y ait eu une diminution du nombre de cas signalés depuis que le virus a été diagnostiqué, il reste endémique dans le pays et dans toute la région : « Les personnes qui n'ont pas encore contracté la maladie ont toujours le risque de contracter le virus, et la lutte contre le chikungunya est aussi une lutte contre la dengue et la dengue hémorragique, qui sont transmises par le même vecteur, le moustique Aedes aegypti. »

Pour le ministre de la Santé, « il est donc nécessaire pour la population de se protéger des piqûres de moustiques et d'éviter les conditions qui leur permettent de se reproduire.» Il a rappelé que les professionnels de santé, à la fois publics et privés, sont invités à se conformer aux directives de santé publique. : « Les tests de laboratoire doivent être effectués sur les nourrissons, les femmes enceintes, les cas compliqués et les personnes d'âge avancé, qui sont suspectés d'avoir le virus. Tous les cas suspects et confirmés doivent être signalés au ministère de la Santé, dans le but de faciliter la planification et la réponse appropriée.»

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le ministère de la Santé a déclaré samedi matin que le patient Souleymane Bah, nouvellement arrivé de la Guinée, n'est pas infecté par le virus Ebola, soupconné par les autorité sanitaires.

Les pays de la Caraïbe ont exprimé mercredi, leur préoccupation sur une nouvelle souche du virus VIH qui a été identifiée par des scientifiques à Cuba.

L’OMS s’était jusqu’à présent montré moins alarmiste que la ministre française de la Santé, Marisol Touraine.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »