Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

La troisième réunion du Forum des Caraïbes (CARIFORUM) et l'Union Européenne, commencée le 16 juillet, s’est tenue à Georgetown (Guyana), sous la présidence  d’Oliver Joseph, ministre du Développement économique, de la planification, du commerce, des coopératives et des affaires internationales de la Grenade. Les délégués ont réaffirmé leur « engagement inébranlable » à l'Accord de partenariat économique (APE) signé en 2008 pour la coopération économique et sociale.

 

Le CARIFORUM, composé de 16 États membres, à savoir Antigua-et-Barbuda, les Bahamas, Barbade, Belize, la Dominique, la République Dominicaine, Grenade, le Guyana, Haïti, Jamaïque, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, le Suriname, et Trinité-et-Tobago. Il sert de plateforme de dialogue entre les États caribéens et l’UE et vise à promouvoir l’intégration et la coopération dans les Caraïbes.

Un communiqué conjoint publié à la fin de la réunion le vendredi 17 juillet, précise que des deux côtés, l'accent a été mis sur l'examen quinquennal destiné à mesurer l'impact de l'accord, y compris les coûts, les avantages et les autres conséquences de sa mise en œuvre, et le cas échéant, en modifier les dispositions. Extrait :

CARIFORUM et l'UE ont examiné l'état de ratification et ont exhorté le CARIFORUM et les États membres de l'UE qui ne l’ont pas encore fait, à prendre des mesures urgentes pour ratifier l'accord. Haïti a été invité à le ratifier en vue de l'application de l'accord dès que possible.

CARIFORUM et l'UE ont salué les progrès accomplis dans la mise en œuvre de l'APE, et en particulier l'accès au marché en franchise de droits et sans contingent, pour les exportations du CARIFORUM vers l'UE, ainsi que les réductions tarifaires faites par les États du Cariforum. 

La réunion a noté que toutes les institutions de l'APE étaient désormais opérationnel et que le dialogue politique a été renforcé grâce à des réunions distinctes sur la coopération au développement, l'agriculture et la pêche, les services et la surveillance. Il a cependant été généralement reconnu que les défis persistent.

CARIFORUM-UE ont reconnu l'appui que l'UE a prévu dans la mise en œuvre de l'EPA dans le cadre du 10e Fonds européen de développement (FED) Programme indicatif régional des Caraïbes (CRIP) ainsi que par (APC) aide bilatérale de l'aide pour le commerce fournies par certains membres de l'UE Unis.

Le 11e FED CRIP récemment signé, évalué à 346 M €, qui prévoit une importante allocation pour la coopération économique et l'intégration régionale a également été saluée.

La dotation globale pour la région des Caraïbes pour la période 2014-2020 a été maintenu à 1 milliard €, en raison principalement au doublement de l'enveloppe régionale. Cela illustre le haut niveau d'engagement politique de l'UE vers l'investissement, la croissance et le développement durable dans la région. 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le 2e Sommet UE-CELAC s’ouvre aujourd'hui à Bruxelles où pendant deux jours le

Si la Martinique n'a pas encore réussi à attirer les touristes Allemands, ce n'est pas parce que le pays est inconnu là-bas.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

À l’occasion du 10èmeanniversaire de la mort d’Aimé Césaire et à l’initiative de la Collectivité Territoriale de Martinique, une exposition itinérante gratui

Figure de proue de l’élite intellectuelle afro-américaine, Ta-Nehisi Coates, né en 1975 à Baltimore (Maryland) est aussi un journaliste influent.

Suite à notre article paru hier 4 octobre 2018, la Direction du Centre Hospitalier et Universitaire de Martinique a c

Les Martiniquais connaissaient déjà l’état de délabrement du Centre Hospitalier Universitaire abandonné par l'Etat, mais en découvrant indignés les mots employés dans l

Pages

1 2 3 4 5 »