Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

UNE FAILLITE DE PLUS DE LA GOUVERNANCE NEO-PPM ! 

 CAMPUS CARIBÉEN DES ARTS : UN BUDGET 2015 VOTÉ AVEC UN DÉFICIT DE PLUS DE 2 MILLIONS D'EUROS !

   Le Campus caribéen des Arts a été créé en décembre 2011, suite à une délibération du  Conseil régional votée à l'unanimité. Pour le groupe des Patriotes martiniquais et sympathisants, cette école de formation artistique supérieure qui prenait le relais de l'IRAVM en ouvrant de nouveaux départements (arts vivants, métiers d'art, cinéma et communication, recherche et prospectives), devait répondre à un projet déjà élaboré sous l'ancienne mandature de création d'un Institut régional des arts de la scène et du spectacle (IRASS).

  Aujourd'hui, cette école régionale a du mal à atteindre les ambitions affichées et les nouveaux départements peinent à voir le jour. Les habilitations pour la délivrance des diplômes ne sont pas obtenues, les fonds FSE annoncés ne sont pas mobilisés, et les dotations régionales qui constituent l'essentiel des recettes sont réduites.

Résultat: lors du Conseil d'administration du 10 avril dernier, le budget 2015 du CCA a été voté par le président et sa majorité avec un fort déséquilibre. 6,7 millions d'euro de dépenses pour 4,6 millions d'euro de recettes.

  Ceci est illégal (*) et ouvre un avenir difficile en ce qui concerne l'équilibre financier de cette école. Nous tenons à dénoncer cette situation car notre jeunesse a besoin d'une formation artistique et culturelle de qualité, afin de grandir, s'épanouir, vivre et travailler au pays. C'est un des défis que nous avons à relever. Faire en sorte que notre jeunesse trouve des formations et des possibilités d'insertion sur place pour éviter l'expatriation. Cela ne semble pas une des priorités de l'actuelle gouvernance au conseil régional, qui se complaît dans les effets d'annonce sans porter les solutions d'urgence face aux problèmes que rencontre notre jeunesse.

NB : (*) « Le préfet doit saisir la chambre régionale des comptes du budget qui n’a pas été adopté en équilibre réel dans un délai de 30 jours à compter de la transmission de ce dernier. Cette saisine prend la forme d’une lettre recommandée avec accusé de réception et doit viser expressément l’article L.1612-5. Le préfet joint à sa saisine (article R. 1612-19 du CGCT) :

  • le budget voté ;
  • l’ensemble des informations et documents utilisés pour l’élaboration de celui-ci ;
  • les documents afférents à l’exercice précédent.

 Il informe la collectivité ou l’établissement public intéressé de la saisine de la chambre régionale des comptes. Le représentant de l’Etat doit également informer directement de cette saisine le comptable concerné. »

Le fera-t-il dans le cas du Campus Caraïbéen des Arts, compte tenu des relations particulières qui lient l’actuelle gouvernance régionale et le gouvernement français ?

Le 1er mai 2015

  Marie-Hélène LEOTIN

Conseillère régionale du groupe des Patriotes Martiniquais et sympathisants

Membre du Conseil d’Administration du CCA

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Daniel Marie-Sainte, Vice-président du Conseil Régional de Martinique, Chef de file du groupe des élus Patriotes Martiniquais et Sympathisants, dénonce le manque de transparence de la gestion des f

La capitale qui se meurt après plus de 50 ans de gestion PPM et le pays qui stagne avec le même PPM à la tête des collectivités départementale et régionale semble bien irriter de nombreux M

Au Conseil municipal de Fort-de-France, ce mardi 25 novembre, le débat sur les orientations budgétaires a permis à l’opposition, par la voix de Michel Branchi,

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »