Parce que nous avons besoin d'une presse libre

France

C’est l’histoire de deux sœurs martiniquaises, deux créatrices de maillots de bains qu’elles ont baptisés « Calipige ». Constance et Frédérique De Gentile, à 23 et 25 ans ont décidé de laisser le monde de l’immobilier dans lequel elles travaillaient et avec une  joyeuse complicité qui ajoute à leur balan,  elles veulent conquérir le monde de la mode.  Six  mois après la création de leur marque, elles ont pu exposer leurs maillots dans un salon de mode et ne comptent pas s’arrêter là.  

Mais dites nous, ce sont des maillots pours les grosses fesses ? La question les fait rire et elles rectifient immédiatement : "Calipige ça veut dire belles fesses, pas grosses fesses…

                                                                   

Constance et Frédérique De Gentile, deux créatrices, deux jeunes communicantes qui séduisent immédiatement par leur gaité naturelle et une motivation qui les mènera loin. L’aventure n’a pas toujours été facile,  elles ont du comme de nombreux jeunes chefs d’entreprise, affronter les difficultés. Mais rien n’arrêtent ces deux sœurs qui comptent bien sur leur déesse Calipige pour décrocher les étoiles.

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

L’association luttant contre la corruption, Transparency International , appelle ce vendredi les Députés à compléter une mesure du projet de loi Macron qui instaure un

Dire que le climat politique actuel en Martinique est détestable, c'est un euphémisme.

Pages

« 3 4 5 6 7 »

Articles récents

Les responsables de l'empoisonnement au chlordécone des populations de Martinique ne peuvent plus vendre tranquillement.

Pour le CNCP (Comité National des Comités Populaires), le Président démissionnaire du Chili, Évo Morales a été chassé du pouvoir, victime de la stratégie des classes dominantes prédatrices.

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

Pages

« < 3 4 5 6 7 »