Parce que nous avons besoin d'une presse libre

France

C’est l’histoire de deux sœurs martiniquaises, deux créatrices de maillots de bains qu’elles ont baptisés « Calipige ». Constance et Frédérique De Gentile, à 23 et 25 ans ont décidé de laisser le monde de l’immobilier dans lequel elles travaillaient et avec une  joyeuse complicité qui ajoute à leur balan,  elles veulent conquérir le monde de la mode.  Six  mois après la création de leur marque, elles ont pu exposer leurs maillots dans un salon de mode et ne comptent pas s’arrêter là.  

Mais dites nous, ce sont des maillots pours les grosses fesses ? La question les fait rire et elles rectifient immédiatement : "Calipige ça veut dire belles fesses, pas grosses fesses…

                                                                   

Constance et Frédérique De Gentile, deux créatrices, deux jeunes communicantes qui séduisent immédiatement par leur gaité naturelle et une motivation qui les mènera loin. L’aventure n’a pas toujours été facile,  elles ont du comme de nombreux jeunes chefs d’entreprise, affronter les difficultés. Mais rien n’arrêtent ces deux sœurs qui comptent bien sur leur déesse Calipige pour décrocher les étoiles.

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Dans le conflit du Transport BONIFACE, après 120 jours de grève, les salariés grévistes n'ont pas perdu leurs emplois.

Tout a été fait pour que les grosses affaires de détournements de fonds du CEREGMIA ne soient pas sur la place publique.

Ségolène Royale, la ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, n’a pas eu comme l’a fait Christiane Taubira, à choisir de s’affi

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le Préfet et le Directeur de la police peuvent-ils confirmer

« Quand le feu prend, ne diabolisez pas ceux qui le font brûler.

L'appel à s'armer lancé sur Facebook par le béké Guillaume De Reynal à sa caste, pour faire face à une menace imaginaire venant des Nègres empoisonnés au chlordécone, v

Le Viaduc de Fond Lahaye devrait voir le jour. C'est par le vainqueur, l'entreprise d'ingénierie EGIS, que l'information arrive dans nos eaux.

Dans un communiqué, l’Alliance Ouvrière et Paysane (AOP) apporte son soutien « sans réserve à la campagne d'unité lancée pour soutenir les 7 jeunes résistants martiniquais raflés jeudi 28 novembre

Pages

« < 1 2 3 4 5 »