Parce que nous avons besoin d'une presse libre

France

C’est l’histoire de deux sœurs martiniquaises, deux créatrices de maillots de bains qu’elles ont baptisés « Calipige ». Constance et Frédérique De Gentile, à 23 et 25 ans ont décidé de laisser le monde de l’immobilier dans lequel elles travaillaient et avec une  joyeuse complicité qui ajoute à leur balan,  elles veulent conquérir le monde de la mode.  Six  mois après la création de leur marque, elles ont pu exposer leurs maillots dans un salon de mode et ne comptent pas s’arrêter là.  

Mais dites nous, ce sont des maillots pours les grosses fesses ? La question les fait rire et elles rectifient immédiatement : "Calipige ça veut dire belles fesses, pas grosses fesses…

                                                                   

Constance et Frédérique De Gentile, deux créatrices, deux jeunes communicantes qui séduisent immédiatement par leur gaité naturelle et une motivation qui les mènera loin. L’aventure n’a pas toujours été facile,  elles ont du comme de nombreux jeunes chefs d’entreprise, affronter les difficultés. Mais rien n’arrêtent ces deux sœurs qui comptent bien sur leur déesse Calipige pour décrocher les étoiles.

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Après les nombreuses journées de mobilisation contre la loi Travail, entre le mois de mars et le mois de juillet, les syndicats appellent à une nouvelle grève n

On croyait terminés les mauvaises habitudes coloniales quand l'Etat décidait d'expédier les fonctionnaires gênants en poste dans la colonie, vers la Métropole.

Pages

« 161 162 163 164 165

Articles récents

Le gouvernement vénézuélien a rappelé son ambassadeur en Espagne, pour protester contre le soutien exprimé par le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy,  au l

La Communauté des Caraïbes (CARICOM) qui a soutenu la résolution des Nations Unies sur l’élimination de l’embargo contre Cuba, a appelé mardi les Etats-Unis « à mettre fin à des décennies d

Steve Gadet qui vient de sortir un recueil de nouvelles[1], n'a pas déposé sa plume, ni arrêté de regarder notre société dont les fondati

Parce que paraplégique Chantal, une Martiniquaise de passage en France, a du accepter l'humiliation infligée par un chauffeur de Taxi de la compagnie G7.

Le Fonds des ambassadeurs des États-Unis pour la préservation culturelle (AFCP) déclare avoir accordé une subvention de 25.000 dollars à une équipe d’archéologues bénév

Pages

« < 163 164 165 166 167 »