Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Des étudiants de Guadeloupe pourront rencontrer François Hollande, lors de son passage en Guadeloupe le 10 mai. Le Président de la République, marque ainsi son intérêt pour l’Université en Guadeloupe. Mais ce n’est pas vraiment le cas pour la Martinique, où ce sera un de ses conseillers qui fera le boulot. Il est vrai que le principal protagoniste du scandale CEREGMIA , Fred Célimène, est martiniquais et que cette affaire est plus sensible et désastreuse en Martinique. Serge Letchimy qui avait demandé à Victorin Lurel, président du Conseil Régional de Guadeloupe, de reprogrammer des subventions européennes pour le CEREGMIA, malgré des irrégularités dans le dossier, ne dit mot CEREGMIA le mail embarrassant : Victorin Lurel et Serge Letchimy au service de Fred Célimène ? | Free Pawol. Les étudiants doivent se sentir bien seuls. On dit pourtant que la jeunesse est l'avenir d'un pays. Pauvre Martinique !

Le portail de l'Etat en Guadeloupe l'annonçait déjà, mais Didier Destouches, le président du pôle Guadeloupe de l’Université des Antilles, n’a pas manqué de le faire savoir, l'exploit lui revient. Il a communiqué son plaisir à ses collègues d’avoir, à sa demande obtenu du Président de la République, qu’il reçoive une délégation d’étudiants et doctorants le dimanche 10 mai, lors de sa visite en Guadeloupe. Ce sera juste quelques minutes, mais qu’importe, la Martinique n’aura qu’un conseiller et c’est une victoire qui a son importance, comme en colonie.

La Présidente de l'Université des Antilles ne sera pas reçue par le Président de la République et comme les étudiants de Martinique, elle rencontrera un conseiller. 

Didier Destouches précise que « Nos étudiants pourront faire part de certaines de leurs préoccupations et témoigner de leur foi en l'avenir de la formation de notre jeunesse. »

On ose espérer qu’il n’y aura pas parmi ces heureux étudiants, un impertinent qui osera aborder le scandale du CEREGMIA qui, comme un bombe commandée à distance, menace de réduire en morceaux, l’Université des Antilles.

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La photo en étonnera plus d'un, mais c'est la preuve que toutes les manoeuvres pour empêcher la présidente de l'Université des Antilles de rencontrer le Président de la République, François Holland

En consultant le portail de l'Etat en Guadeloupe, on découvre que le Président de la République recevra des étudiants, ce que ceux de Martinique réclament.

La surprise a été grande de découvrir dans le vide sanitaire de l’Université de Martinique, sous la bibliothèque qui accueille étudiants et enseignants, des centaines d

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Au sein du PPM et parmi les sympathisants, le délire autoritaire de Ser

Les organisations syndycales CDMT CGTM CSTM FO FSU UGTM UNSA USAM, réagissent aux violences policières qui se sont produites devant le

Après les violences policières exercées sur un jeune manifestant, Kéziah Nuissier,  frappé violement par plusieurs gendarmes,

Maître Raphaël Constant, ne cache pas qu'il est un avocat militant. Il le précise. Dans les salles d'audience ou en dehors, il est connu pour sa liberté de parole.

Pages

1 2 3 4 5 »