Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Face à l’échec des négociations avec le patronat du BTP, les salariés de ce secteur sont en colère et ils ont décidé de le faire savoir. L’intersyndicale CGTM  - CSTM - FTC/CGTM/FSM avait depuis le 16 avril 2016, adressé une plateforme de revendication en 5 points au patronat concernant notamment des revendications salariales, mais les rencontres entre les deux parties n’ont pas permis d’aboutir à un accord. Les salariés seront donc dans la rue lundi 10 octobre.

L’intersyndicale du BTP a tenté de négocier avec les syndicats d’employeurs du BTP, mais la dernière réunion du 21 septembre dernier a abouti à un échec.

Les salariés considérent que l’augmentation du « coût de la vie en Martinique est de 2,5 à 3% contrairement aux statistiques publiées par l’INSEE ». Ils demandaient donc aux employeurs de revaloriser les grilles des salaires à hauteur de 1,5% à compter du 1er octobre 2016, et de 0.5% à compter du 1er mars 2017. Soit une ne revalorisation de 2%, qu’ils ont demandé aux syndicats d’employeurs en commission paritaire du BTP, pour rattraper le pouvoir d’achat qu’ils n’ont pas eu, donc perdu en début d’année 2016.

 

 

Les salariés mécontents  affirment que, contrairement à ce que l’on prétend, les négociations dans le secteur ne sont pas régulières. Suite à l’échec des négociations et après plusieurs Assemblées générales sur les chantiers, l’intersyndicale a décidé d’appeler à la grève le 10 octobre 2016.

 

GREVE GENERALE DANS LE BTP

 

L’intersyndicale CGTM-CSTM-FTC/CGTM/FSM appelle tous les travailleurs du bâtiment et travaux publics à la Grève générale le lundi 10 octobre 2016.

GREVE GENERALE afin de protester contre :

-     Le refus du patronat du BTP de donner satisfaction aux revendications ouvrières.

-     Contre le mépris du patronat du BTP vis-à-vis des travailleurs et des organisations syndicales.

-     Pour une augmentation générale des salaires de 2% .

 

Tous à la Maison des syndicats et dans la rue le lundi 10 octobre pour faire entendre au patronat du BTP notre mécontentement.

 

Fait à Fort-de-France, le jeudi 06 octobre 2016.                                                                                                                                       

Pour l’intersyndicale

Raymond GRANVILLE

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Depuis ce mercredi 3 septembre, les salariés de la SME (Société Martiniquaise des eaux), affiliés à FO et à la CDMT ont cessé le travail.

Daniel Marie-Sainte, Conseiller Communautaire de la CACEM (communauté d'agglomération du centre de Martinique), est allé rencontrer les salariés grévistes

La CSTM fait savoir que vendredi soir, des véhicules de plusieurs membres du bureau syndical ont été dégradés dans l'enceinte de la Maison des Syndicats, à Fort-de-France.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »