Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Face à l’échec des négociations avec le patronat du BTP, les salariés de ce secteur sont en colère et ils ont décidé de le faire savoir. L’intersyndicale CGTM  - CSTM - FTC/CGTM/FSM avait depuis le 16 avril 2016, adressé une plateforme de revendication en 5 points au patronat concernant notamment des revendications salariales, mais les rencontres entre les deux parties n’ont pas permis d’aboutir à un accord. Les salariés seront donc dans la rue lundi 10 octobre.

L’intersyndicale du BTP a tenté de négocier avec les syndicats d’employeurs du BTP, mais la dernière réunion du 21 septembre dernier a abouti à un échec.

Les salariés considérent que l’augmentation du « coût de la vie en Martinique est de 2,5 à 3% contrairement aux statistiques publiées par l’INSEE ». Ils demandaient donc aux employeurs de revaloriser les grilles des salaires à hauteur de 1,5% à compter du 1er octobre 2016, et de 0.5% à compter du 1er mars 2017. Soit une ne revalorisation de 2%, qu’ils ont demandé aux syndicats d’employeurs en commission paritaire du BTP, pour rattraper le pouvoir d’achat qu’ils n’ont pas eu, donc perdu en début d’année 2016.

 

 

Les salariés mécontents  affirment que, contrairement à ce que l’on prétend, les négociations dans le secteur ne sont pas régulières. Suite à l’échec des négociations et après plusieurs Assemblées générales sur les chantiers, l’intersyndicale a décidé d’appeler à la grève le 10 octobre 2016.

 

GREVE GENERALE DANS LE BTP

 

L’intersyndicale CGTM-CSTM-FTC/CGTM/FSM appelle tous les travailleurs du bâtiment et travaux publics à la Grève générale le lundi 10 octobre 2016.

GREVE GENERALE afin de protester contre :

-     Le refus du patronat du BTP de donner satisfaction aux revendications ouvrières.

-     Contre le mépris du patronat du BTP vis-à-vis des travailleurs et des organisations syndicales.

-     Pour une augmentation générale des salaires de 2% .

 

Tous à la Maison des syndicats et dans la rue le lundi 10 octobre pour faire entendre au patronat du BTP notre mécontentement.

 

Fait à Fort-de-France, le jeudi 06 octobre 2016.                                                                                                                                       

Pour l’intersyndicale

Raymond GRANVILLE

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Alfred Marie-Jeanne avait demandé aux organisations syndicales qui ont appelé à la grève, de débloquer les lycées et collèges avant toute négociation.

« On nous aime, mais on ne nous respecte pas. » Ainsi parlait un pompier, Mickaël Cavely, représentant syndical de la CGTM le 16 février.

Lundi il y aura 6 jours que la grève est commencée à la CTM et le climat de haine politique qui y règne, peut légitimement inquiéter.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Élections ou pas les brigades financières continuent à fouiller dans les magouilles politiques qui pourrissent le pays…

La Martinique va bientôt accueillir pour la première fois de son histoire une femme, au poste de Procureur de la République.

C’était Samedi 25 avril à Fort-de-France, le rassemblement condu

En grève depuis une semaine, les lycéens en classe de 2BTS MHR Management en Hôtellerie-Restauration du Lycée Nord Caraïbe de Bellefontaine ne savent plus à quel saint se vouer, face au lourd silen

Le Galion retire de la vente, de facon immédiate, du sucre venu d'ailleurs pour cause de présence de corps étrangers métalliques. Le Martiniquais découvre à cette occasion que son sucre n’est pas s

Pages

1 2 3 4 5 »