Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Barbade n'a pas suivi la plupart des pays de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) qui imposent une interdiction de voyage aux ressortissants en provenance d'Afrique de l'Ouest, à cause du virus Ebola. Mais le ministère de la Santé conseille à ces résidents de reporter leur voyage dans la région « sauf si absolument nécessaire,  jusqu’à ce que l’épidémie en cours d’Ebola soit sous contrôle ».

Les autorités précisent que des mesures de surveillance sont mises en œuvre dans les aéroports et les ports maritimes et que « tous les passeports sont examinés afin de déterminer l'histoire du voyage des passagers, dans les six semaines précédant leur arrivée à Barbade. »

En période d'alerte élevée, la Barbade a établi des procédures pour agir dans le cas d'un malade se trouvant à bord d’un navire maritime ou d’un avion, avant l’arrivée. « Une fois qu'il est établi que quelqu'un est arrivé d'un pays où la maladie est endémique, des précautions particulières seront prises, y compris une évaluation par les personnels de santé, afin de déterminer le niveau de risque. »

Le communiqué indique que si les personnels de santé portuaires ou aéroportuaires identifient une personne avec des symptômes,  cette personne sera placée dans l'installation de  quarantaine pour une évaluation plus poussée.

« Un passager asymptomatique, mais qui a été en contact avec un malade d'Ebola ou a mangé de la viande de brousse, sera placé sous surveillance active pour une période de 21 jours. Toutefois, si ils n'ont pas été en contact avec quelqu'un touché par le virus Ebola, ils seront placés sous surveillance passive ».

Les autorités de Barbade ont déclaré qu'au cours des deux derniers mois, le ministère de la Santé a formé et sensibilisé les travailleurs de la santé dans les ports maritimes et aéroports, ainsi que les agents d'immigration et les autres membres du personnel Une formation pour leur donner les connaissances et les compétences dont ils ont besoin pour protéger le public et eux-mêmes. «Les travailleurs en première ligne dans les secteurs publics et privés ont également été sensibilisés sur le virus Ebola.

Le ministère de la Santé a rappelé qu'il n’ y a actuellement aucun cas de fièvre Ebola à Barbade.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Articles liés

Le gouvernement de la Grenade a annoncé qu'il envisage de suspendre les visas de voyage aux ressortissants des pays de l'Afrique de l'Ouest du Libéria, de la Sierra Leone et la Guinée pour éviter t

« Pas de panique », « pas de psychose », « la grippe est dix fois plus rapide en terme de contamination »… Nous sommes priés de croire qu’on s’occupe de notre santé.

Sainte-Lucie est le deuxième pays anglophone des Caraïbes à imposer une interdiction d’entrée sur son territoire aux ressortissants de certains pays d'Afrique d

Dans la même rubrique...

La Martinique est  placée depuis mercredi 21 janvier au stade épidémique face à l’augmentation du nombre de cas de Zika.  Dans les régions d'Amérique déjà  touchées, ma

Le bureau de la CARICOM (Communauté des Caraïbes), basé au Guyana a déclaré s’organiser pour parer à tout risque possible du virus Ebola.  Dans sa déclaration, la CARICOM précise que les médecins c

Cette fois c’est une panne majeure du système informatique que dénonce le syndicat des médecins hospitaliers, dans une lettre ouverte à Marisol Touraine, ministre de la

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

À l’occasion du 10èmeanniversaire de la mort d’Aimé Césaire et à l’initiative de la Collectivité Territoriale de Martinique, une exposition itinérante gratui

Figure de proue de l’élite intellectuelle afro-américaine, Ta-Nehisi Coates, né en 1975 à Baltimore (Maryland) est aussi un journaliste influent.

Suite à notre article paru hier 4 octobre 2018, la Direction du Centre Hospitalier et Universitaire de Martinique a c

Les Martiniquais connaissaient déjà l’état de délabrement du Centre Hospitalier Universitaire abandonné par l'Etat, mais en découvrant indignés les mots employés dans l

Pages

1 2 3 4 5 »