Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

A 80 ans, Pierre Samot, a été réélu dès le premier tour, maire du Lamentin, deuxième ville de Martinique. Cet ancien communiste (il a débuté sa carrière politique auprès du maire communiste de la ville, Georges Gratiant) a été élu pour la première fois en 1989,  et depuis personne n’a réussi à le déloger de la mairie.  Même quand la justice est passée,  son siège n’a pas vacillé, bien au contraire.

Mis en examen en 1995 pour favoritisme et trafic d'influences dans le cadre dans une affaire de marchés publics, il a été placé sous mandat de dépôt. En décembre 1998, le tribunal correctionnel l’a condamné à deux ans de prison avec sursis, 70.000 francs d'amende et deux ans d'inéligibilité pour «corruption, trafic d'influence et favoritisme».

La condamnation du maire le transporte au sommet des mieux élus, avec 84,66 % des voix. Comme la banane antillaise, Pierre Samot rien ne peut l’abattre. Celui qui s’est défini comme « une bête à part » a attendu le lendemain des élections pour annoncer le montant du déficit de la ville et celui de l’endettement. L’opposition s’indigne.

 

Communiqué du Rassemblement Populaire Lamentinois

 

A l’occasion du « Débat d’Orientations Budgétaires » organisé au Conseil Municipal du 15 avril 2014, nous avons appris que la Ville du Lamentin est en déficit et, de plus, lourdement endettée :

- Le montant du déficit, avoué par le Maire, est de 2,4 Millions d’euros, soit 4% des recettes de fonctionnement. Ce montant nous semble minoré, car le rapport du Maire ne prend pas en compte les provisions pour risques imposés par la situation financière déficitaire de la SEMAVIL pour laquelle la Ville s’est portée caution !

-L’endettement de la Ville du Lamentin s’élève à plus de 30 Millions d’euros !

Les dettes, contractées par la ville, comprennent des emprunts à taux variable, c’est à dire des emprunts « toxiques » de la banque Dexia!

En 2014, la Ville du Lamentin devra payer plus de 1,2 Millions d’euros au titre des frais financiers générés par la dette.

Plus grave encore la capacité de désendettement de la ville est de 10 années, c’est à dire au dessus de la norme de bonne santé financière pour les Collectivités qui est de 8 années maximum.

Pour tenter de redresser la situation dans laquelle sa mauvaise gestion a placé les finances de la Ville, le Maire du Lamentin a décidé d’alourdir l’endettement de la Ville par un nouvel emprunt de 2,5 millions d’euros et plus scandaleux encore, il a décidé d’augmenter les impôts payés par les ménages du Lamentin.

Les bases fiscales pour les propriétés bâties, la taxe d’habitation et propriétés non bâties étant augmentés de 0,9% par les services de l’État, le Maire a décidé d’augmenter les taux d’imposition de 15,64%.

Cette année, la pression fiscale sur les contribuables du Lamentin augmentera de 16,68%, alors que dans le même temps, l’INSEE nous apprend que le pouvoir d’achat des ménages recule!

Sachant, de plus, que les emprunts d’aujourd’hui constituent les impôts de demain, nous nous sommes évidemment opposés à ces décisions du Maire et de sa majorité.

22% des électeurs inscrits du Lamentin ont par leur vote reconduit Pierre SAMOT à la tête de la Municipalité . Nous nous permettons de les interpeller afin qu’ils nous disent s’ils savaient que la première décision du Maire serait d’écraser la population avec des impôts alourdis ?

Le Lamentin, le 15 avril 2014

 

Daniel MARIE-SAINTE

Tête de la Liste Rassemblement Populaire Lamentinois

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Depuis quelques semaines les insultes pleuvent sur Daniel Marie-Sainte, porte parole du Groupe de élus Patriotes Martiniquais et Sympathisants au Conseil Régional de Ma

En 2013, le Député de la Martinique, Jean-Philippe Nilor, s'était engagé auprès de l'association GPX Outre-mer, pour que ce dossier se concrétise, il salue aujourd'hui cette avancée pour les foncti

En vue des élections pour la Collectivité Unique de Martinique de décembre prochain, plusieurs organisations politiques, CNCP, Martinique Ecologie, le MIM, le PALIMA, le PCM, le RDM se sont unies a

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Selon les chiffres de l'Agence Régionale de Santé de Guyane, qui annonçait mardi 2.593 cas confirmés de Covid-19, 8 décès et 15 patients en réanimation, la situation sanitaire continue à se dégrade

Par un courrier daté de mardi 2 juin, le Préfet Philippe Gustin et le Recteur Mostafa Fourar ont envoyé aux maires de Guadeloupe une mise en demeure de rouvrir les éco

Le mouvement International contre le Racisme invite la population à un « Gwan Sanblé, ce samedi 06 juin à 09 sur la Savane (à côté de la statue de Joséphine) contre le racisme, la négrophob

Pages

1 2 3 4 5 »