Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

A 80 ans, Pierre Samot, a été réélu dès le premier tour, maire du Lamentin, deuxième ville de Martinique. Cet ancien communiste (il a débuté sa carrière politique auprès du maire communiste de la ville, Georges Gratiant) a été élu pour la première fois en 1989,  et depuis personne n’a réussi à le déloger de la mairie.  Même quand la justice est passée,  son siège n’a pas vacillé, bien au contraire.

Mis en examen en 1995 pour favoritisme et trafic d'influences dans le cadre dans une affaire de marchés publics, il a été placé sous mandat de dépôt. En décembre 1998, le tribunal correctionnel l’a condamné à deux ans de prison avec sursis, 70.000 francs d'amende et deux ans d'inéligibilité pour «corruption, trafic d'influence et favoritisme».

La condamnation du maire le transporte au sommet des mieux élus, avec 84,66 % des voix. Comme la banane antillaise, Pierre Samot rien ne peut l’abattre. Celui qui s’est défini comme « une bête à part » a attendu le lendemain des élections pour annoncer le montant du déficit de la ville et celui de l’endettement. L’opposition s’indigne.

 

Communiqué du Rassemblement Populaire Lamentinois

 

A l’occasion du « Débat d’Orientations Budgétaires » organisé au Conseil Municipal du 15 avril 2014, nous avons appris que la Ville du Lamentin est en déficit et, de plus, lourdement endettée :

- Le montant du déficit, avoué par le Maire, est de 2,4 Millions d’euros, soit 4% des recettes de fonctionnement. Ce montant nous semble minoré, car le rapport du Maire ne prend pas en compte les provisions pour risques imposés par la situation financière déficitaire de la SEMAVIL pour laquelle la Ville s’est portée caution !

-L’endettement de la Ville du Lamentin s’élève à plus de 30 Millions d’euros !

Les dettes, contractées par la ville, comprennent des emprunts à taux variable, c’est à dire des emprunts « toxiques » de la banque Dexia!

En 2014, la Ville du Lamentin devra payer plus de 1,2 Millions d’euros au titre des frais financiers générés par la dette.

Plus grave encore la capacité de désendettement de la ville est de 10 années, c’est à dire au dessus de la norme de bonne santé financière pour les Collectivités qui est de 8 années maximum.

Pour tenter de redresser la situation dans laquelle sa mauvaise gestion a placé les finances de la Ville, le Maire du Lamentin a décidé d’alourdir l’endettement de la Ville par un nouvel emprunt de 2,5 millions d’euros et plus scandaleux encore, il a décidé d’augmenter les impôts payés par les ménages du Lamentin.

Les bases fiscales pour les propriétés bâties, la taxe d’habitation et propriétés non bâties étant augmentés de 0,9% par les services de l’État, le Maire a décidé d’augmenter les taux d’imposition de 15,64%.

Cette année, la pression fiscale sur les contribuables du Lamentin augmentera de 16,68%, alors que dans le même temps, l’INSEE nous apprend que le pouvoir d’achat des ménages recule!

Sachant, de plus, que les emprunts d’aujourd’hui constituent les impôts de demain, nous nous sommes évidemment opposés à ces décisions du Maire et de sa majorité.

22% des électeurs inscrits du Lamentin ont par leur vote reconduit Pierre SAMOT à la tête de la Municipalité . Nous nous permettons de les interpeller afin qu’ils nous disent s’ils savaient que la première décision du Maire serait d’écraser la population avec des impôts alourdis ?

Le Lamentin, le 15 avril 2014

 

Daniel MARIE-SAINTE

Tête de la Liste Rassemblement Populaire Lamentinois

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

A peine les élections municipales passées et le maire Pierre Samot réélu à 80 ans avec 51,57 % des suffrages, une hausse des impôts de plus de 15%, était lachée sur la tête des électeu

Le samedi 6 décembre à Saint-Anne de 8 à 17 heures, à l'initiative du MODEMAS (Mouvement des démocrates et écologistes pour une Martinique Souveraine), le drapeau martiniquais sera mis à l'honneur.

L'Université des Antilles, donc les étudiants des Antilles, attendront encore que les politiques décident enfin, de leur permettre de travailler sereinement.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le Préfet et le Directeur de la police peuvent-ils confirmer

« Quand le feu prend, ne diabolisez pas ceux qui le font brûler.

L'appel à s'armer lancé sur Facebook par le béké Guillaume De Reynal à sa caste, pour faire face à une menace imaginaire venant des Nègres empoisonnés au chlordécone, v

Le Viaduc de Fond Lahaye devrait voir le jour. C'est par le vainqueur, l'entreprise d'ingénierie EGIS, que l'information arrive dans nos eaux.

Dans un communiqué, l’Alliance Ouvrière et Paysane (AOP) apporte son soutien « sans réserve à la campagne d'unité lancée pour soutenir les 7 jeunes résistants martiniquais raflés jeudi 28 novembre

Pages

1 2 3 4 5 »