Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Castries - Sainte-Lucie

     Deux mois après  les pluies torrentielles des 24 et 25 décembre, qui se sont abattues sur Sainte-Lucie, entrainant des inondations qui ont fait plusieurs victimes, et d’importants dégâts, le gouvernement de Sainte-Lucie a annoncé qu’il continue à recevoir un soutien financier et technique des ses alliés et des organisations humanitaires à travers le monde. L’Inde a fait un don de 500 000 $ US.
Le Premier ministre, Kenny Anthony, a exprimé ses sincères remerciements au nom du gouvernement et du peuple de Sainte-Lucie pour cette généreuse donation.  «Je suis profondément encouragé par la réponse de la communauté internationale . Je continue à utiliser chaque occasion pour demander de l'aide pour Sainte-Lucie , car il y a encore du travail à faire dans de nombreux domaines. La contribution de l'Inde de 500 000 $ US, est très opportune.  Je tiens à remercier publiquement le Premier ministre de l'Inde , Manmohan Singh et le peuple de l'Inde, d’avoir répondu à l' appel à l’aide de Sainte-Lucie»  a-t-il déclaré.

Plus tôt cette semaine, le Premier ministre avait annoncé avoir reçu une aide de 10 000 $ du Chili. Des aides qui permettent de poursuivre la restauration des infrastructures très endommagées et qui vont coûter 100 millions de dollars US au pays.

La reconstruction de la route à quatre voies de Vieux Fort qui s’était effondrée pendant les inondations, est actuellement en cours.

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Nous continuons à marcher dans les pas de Steve Gadet pendant ses dix jours en Haïti.

La commission permanente du Conseil Régional de Guadeloupe s'est réuni ce mardi 24 juin, pour se prononcer sur le projet d'ordonnance de la ministre de l'Education, por

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le 19 mars dans un communiqué sur l’épidémie du Covid-19 en Martinique, le mouvement politique Péyi-a appelait le Préfet et l’Agence Régionale de Santé (ARS)  « à renfo

« Des médecins cubains pour lutter contre la pénurie de professionnels en Martinique. » annonçait la presse début juin 2019.  Près d’un an plus tard, les médecins du Ce

Au moment où la Martinique semble être le lieu que le gouvernement a choisi pour accueillir tous les malades du Covid-19, contaminés sur les navires de croisière qui pa

Pages

1 2 3 4 5 »